Getty Images

Tsonga ne laisse toujours rien trainer

Tsonga ne laisse toujours rien trainer
Par Eurosport

Le 04/07/2019 à 17:33Mis à jour Le 04/07/2019 à 21:11

WIMBLEDON - Tout va bien pour Jo-Wilfried Tsonga. Le Manceau, qui avait passé moins d'une heure sur le court contre Bernard Tomic, n'a pas davantage tremblé jeudi face à Ricardas Berankis. JWT l'a emporté en trois manches (7-6, 6-3, 6-3) en moins de deux heures face au Lituanien. Un maximum d'énergie économisée avant de défier Rafael Nadal en 16es de finale.

Si la route de Jo-Wilfried Tsonga doit s'arrêter aux portes de la deuxième semaine, ce ne sera sans doute pas à cause d'un manque de fraicheur physique. Après le non-match proposé par Bernard Tomic mardi (58 minutes de jeu pour trois sets), le Français a certes dû s'employer davantage jeudi au deuxième tour contre Ricardas Berankis, mais en serrant le jeu quand il le fallait, il s'est à nouveau imposé en trois manches (7-6, 6-3, 6-3) et seulement 1h45 de jeu. Parfait avant d'attaquer les choses (très) sérieuses.

L'entame de match a pourtant été assez délicate pour Jo-Wilfried Tsonga. Bousculé sur ses jeux de service, il a démarré en mode diesel avant de signer un break opportuniste dans le 7e jeu... pour perdre son engagement dans la foulée. Il a ensuite fallu un tie-break pour départager les deux hommes dans ce premier acte. Tsonga y a rapidement signé le mini-break pour s'imposer 7 points à 4.

Et maintenant, Nadal

Le plus dur était fait pour le Sarthois. Derrière, Ricardas Berankis s'est progressivement éteint malgré quelques jolies fulgurances. Le Lituanien a du tennis dans la raquette mais n'avait globalement pas les armes pour inquiéter durablement un Tsonga toujours solide sur gazon. Un break dans le deuxième set, puis deux autres dans le troisième ont verrouillé la victoire du protégé de Thierry Ascione.

Voilà donc une bonne chose de faite pour Jo-Wilfried Tsonga, qui va pouvoir s'offrir un match excitant. Son prochain adversaire sera en effet Rafael Nadal, vainqueur en quatre sets du duel le plus attendu de la journée à Londres face à Nick Kyrgios. Un gigantesque morceau. A Melbourne (contre Djokovic) puis à Roland-Garros (face à Nishikori), il avait buté sur la première marche élevée. Le gazon, sur lequel il s'exprime sans doute plus aisément qu'ailleurs à ce stade de sa carrière, lui sourira-t-il davantage ? Pour lui, maintenant, c'est un monumental exploit ou rien.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0