Getty Images

Djoko ne prend personne de haut

Djoko ne prend personne de haut

Le 07/07/2019 à 21:45Mis à jour Le 08/07/2019 à 15:14

WIMBLEDON - Autour de lui, les têtes de série tombent comme des mouches. Novak Djokovic, lui, est encore là dans une partie de tableau dépeuplée de ses cadors (supposés). Lundi, le tenant de Wimbledon défiera le jeune Français Ugo Humbert (66e mondial) en étant bien décidé de ne pas se laisser piéger.

Novak Djokovic est un immense champion. Son palmarès et ses divers accomplissements parlent pour lui. A Londres, comme ailleurs. Le Serbe, numéro 1 mondial, a une "qualité" supplémentaire : il n'est pas malheureux au tirage. On l'a vu il y a une dizaine de jours, lorsque Rafael Nadal, relégué tête de série numéro 3, a été basculé dans la partie de tableau de Roger Federer. Ajoutez à ce petit coup de pouce du destin une terrible hécatombe qui voit, depuis le début du tournoi, les têtes de série et autres cadors tomber comme des mouches quand lui passe les tours sans coup férir. Avant le "manic Monday", des dix premiers mondiaux ne reste que quatre hommes : Nadal, Federer, Nishikori et… Djokovic, donc.

Du coup, et si jamais Novak Djokovic se faufile jusqu'à la grande finale de dimanche, le Serbe n'aura croisé aucun Top 10 sur sa route, Milos Raonic étant la tête de série (15) la mieux classée encore en lice dans sa partie de tableau. Une fois qu'on a dit ça, on n'a pas dit grand-chose. Ou tout au moins, pas l'essentiel : si Djokovic est passé entre les gouttes, c'est parce qu'il a fait ce qu’il fallait pour s’éviter ce type de mésaventures qui arrivent rarement par hasard. Si les absents ont toujours tort, les présents ont très souvent raison.

Novak Djokovic

Novak DjokovicGetty Images

Djokovic ne prend personne de haut. Il ne l'a pas fait depuis le coup d'envoi des Internationaux de Grande-Bretagne. Il ne le fera pas lundi, lorsqu'il croisera la route d'un certain Ugo Humbert, 21 ans et 66e joueur mondial, pour la première fois de sa carrière. "Je l'ai vu à Roland-Garros un petit peu, a confié Novak Djokovic, après sa victoire face à Hubert Hurkacz. Je l'avais aussi vu l'an dernier à l'US Open et donc ici lors du premier set face à Felix (Auger-Aliassime)." Alors, ça donne quoi Humbert ? "Il a un gros service, il est très explosif, c'est un joueur très dynamique et grand. Il joue bien du fond du court, avec un revers à plat et très solide. Il est très complet."

" Un des leaders de la Next Gen avec "

Bref, Novak Djokovic ne part pas complètement dans l'inconnu puisqu’il n’a pas manqué d’observer le Français avant de savoir qu’il aurait affaire à lui. "Je pense que c'est l'un des leaders de la Next Gen avec Felix et Hurkacz", a ajouté le numéro 1 mondial, qui n'est pas mécontent de voir quelques jeunes têtes se hisser au-dessus de la mêlée. "Je pense que c'est génial pour le tennis de voir des jeunes se comporter aussi bien, montrer leur qualité tennistique mais aussi montrer leur confiance sur ces gros tournois et de jouer les meilleurs joueurs du monde."

Plus que les Masters 1000, plus resserrés et donc fermés à l'ultra-élite du tennis mondial, les tournois du Grand Chelem se prêtent à ce type de découvertes et de jeunes qui se frayent un chemin à des hauteurs insoupçonnées. "Il y a beaucoup de têtes de séries qui sont tombées tôt ici à Wimbledon, analyse le Djoker. Les joueurs moins bien classés trouvent dans ces tournois du Grand Chelem de grandes opportunités pour se montrer, ainsi que leurs forces et, pourquoi pas, scalper un joueur costaud. C'est ce qui est arrivé ici." Conscient que cela n’arrive pas qu’aux autres, Djokovic va tout faire pour l'éviter.

Novak Djokovic

Novak DjokovicGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0