Getty Images

Trois petits sets en moins de deux heures : Nadal a expédié Tsonga

Trois petits sets en moins de deux heures : Nadal a expédié Tsonga

Le 06/07/2019 à 17:27Mis à jour Le 06/07/2019 à 22:28

WIMBLEDON - Rafael Nadal a été sans pitié pour Jo-Wilfried Tsonga. L'Espagnol a pulvérisé le Français en trois sets secs (6-2, 6-3, 6-2) et 1h48 de jeu samedi au 3e tour. Il affrontera le Portugais João Sousa.

Complètement hors du coup. Jo-Wilfried Tsonga s'est heurté de plein fouet à la montagne Rafael Nadal pour son premier troisième tour en Grand Chelem après 18 mois d'absence. Bousculé par les coups droits fracassants du numéro 2 mondial, le Français n'a pas réussi à se procurer la moindre balle de break et quitte Wimbledon sur une véritable leçon de tennis. De son côté, Nadal rencontrera le Portugais Joao Sousa.

On n'arrête plus Rafael Nadal. Une heure et 48 minutes auront suffit au Majorquin pour se débarrasser de Jo-Wilfried Tsonga, soit la quatrième victoire la plus rapide de sa carrière sur les pelouses de Wimbledon. Le numéro deux mondial a livré une prestation de très haut niveau face au Manceau, qui a subi toute la rencontre, que ce soit au service (88% de points gagnants après la première balle) ou face aux merveilleux passings dont Nadal à le secret.

Une autre planète

Pourtant, Tsonga avait des raisons d'y croire, lui qui restait sur une victoire en trois sets (6-4, 0-6, 7-5) face à son adversaire du jour, lors de la demi-finale du Masters 1000 de Shangaï, en 2015. Mais quatre ans se sont écoulés, et le physique – et notamment le genou- du 72e joueur mondial a, depuis, été mis à rude épreuve. Et ce fut d'autant plus compliqué que les services du Français ne semblaient pas vouloir rentrer sur le court : avec seulement 56% de premières balles réussies, difficile de faire trembler un Rafael Nadal aussi en jambes que depuis le début de sa quinzaine londonienne.

Breaké très tôt dans chacune des manches, à 2-1 dans le premier set, à 3-2 dans le deuxième et à 1-1 dans le troisième, Jo-Wilfried Tsonga n'a jamais semblé faire le poids face au niveau proposé par le numéro deux mondial (34 coups gagnants pour 12 fautes directes), en pleine confiance après sa victoire contre Nick Kyrgios au deuxième tour à la suite de deux tie-break de haute volée (6-3, 3-6, 7-6, 7-6). En huitièmes de finale, celui qui n'a pas connu d'élimination avant les quarts de finale d'un Grand Chelem depuis l'édition 2017 de Wimbledon, sera opposé à Joao Sousa (69e) pour continuer sa folle série.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0