Getty Images

Constamment sous pression, Nadal ne s'est pas reconnu

Constamment sous pression, Nadal ne s'est pas reconnu

Le 12/07/2019 à 22:49

WIMBLEDON - Rafael Nadal s'est rapidement présenté devant la presse après sa défaite en demi-finale du Majeur anglais face à Roger Federer (7-6, 1-6, 6-3, 6-4). Déçu par son niveau de jeu par rapport au reste de sa quinzaine, il n'a pas oublié de saluer la performance de son rival et a réfuté toute éventuelle gêne physique.

Pour la huitième année consécutive, Rafael Nadal ne sera pas au rendez-vous du dernier dimanche au All England Club. Et pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé. Battu sur le fil par Novak Djokovic l'an passé dans le dernier carré, la route vers la finale lui a, cette fois, été barrée par Roger Federer en un peu plus de trois heures. Un échec dur à encaisser pour le Majorquin qui rêvait d'un troisième doublé Roland-Garros/Wimbledon après 2008 et 2010.

"Je suis triste parce que l'année dernière, j'ai eu des opportunités de gagner. Aujourd'hui, j'en avais une autre, mais je n'ai pas été capable de la saisir", a estimé le détenteur de 18 titres du Grand Chelem. S'il a aisément remporté le deuxième set, Nadal a cependant toujours fait la course derrière son vieux rival suisse dans cette demi-finale. Souvent pris de vitesse, il a estimé avoir failli dans plusieurs secteurs, et avant tout, à la relance.

Wimbledon 2019, Federer-Nadal

Wimbledon 2019, Federer-NadalGetty Images

Nadal déçu par son niveau

"Dans le premier set, il a eu beaucoup de points gratuits sur son service. Il a mieux retourné que moi cet après-midi, et quand ça arrive, il a le contrôle du match parce que vous vous sentez plus sous pression que lui", a-t-il expliqué. Et quand l'échange s'est engagé, l'Espagnol n'a pas tout le temps eu le dessus, comme c'est régulièrement le cas sur terre battue. La surface en est une des causes, mais le numéro 2 mondial n'a pas eu les mêmes sensations que lors de ses tours précédents.

"Je pense que j'ai commencé à mieux jouer vers la fin du match, mais c'était trop tard. Mon revers n'a pas fonctionné aussi bien que lors de mes autres matches ici. J'étais un peu trop préoccupé par ça, donc j'étais moins libre dans mon déplacement côté coup droit", a noté le Majorquin. En revers, Nadal avait en effet été particulièrement impressionnant depuis le début du tournoi, le frappant si fort qu'il faisait presque office de deuxième coup droit.

" Mon plan n'était pas de le coincer sur son revers"

A ce déficit de performance, il a tenté de trouver des causes. Et avec classe, il a rendu hommage à son adversaire. "Le stress ? Peut-être, je ne sais pas. Il y a toujours une raison quand on joue moins bien. Mais c'est aussi probablement parce qu'il a fait beaucoup de bonnes choses de son côté. Federer est toujours capable de rendre les choses les plus difficiles simples. Il peut entrer dans le court plus vite que n'importe qui. Il met la pression sur son adversaire tout le temps parce qu'il prend la balle plus tôt que n'importe qui. Et c'est probablement ce qui est le plus dur à faire en tennis."

Le Bâlois a particulièrement bien tenu côté revers, comme lors de leur finale à l'Open d'Australie voici deux ans et demi, parvenant même à réaccélérer la balle face au lift adverse. Une qualité de frappe à hauteur de hanche qui n'a d'ailleurs pas surpris Nadal. "Mon plan n'était pas de le coincer sur son revers. J'ai essayé de le faire il y a des années, mais plus maintenant. Je me sentais suffisamment bien pour jouer de la façon dont j'ai joué depuis le début du tournoi. Mais je n'ai pas été assez bon cet après-midi."

Un peu en difficulté en bout de course côté coup droit sur certaines séquences, Nadal a peut-être aussi marqué le coup physiquement. Mais il a écarté l'hypothèse d'un revers de la main. "Je n'ai aucune excuse à trouver en dehors du tennis. J'avais de l'énergie, je me suis totalement engagé dans ce match, avec la même intensité que pendant tout le tournoi." S'il s'est incliné, le Majorquin a confirmé qu'il avait toutes les armes pour espérer reconquérir un jour le trophée malgré le poids des ans. Et qui sait, l'an prochain, le dixième anniversaire de son dernier sacre pourrait bien l'inspirer.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0