Ce n’est certainement pas la sortie qu’il imaginait. Après avoir fait vibrer le public britannique par ses coups de génie lors des deux premiers tours, Nick Kyrgios a tiré samedi sa révérence à Wimbledon, frustré. Parti sur les chapeaux de roue lors de son 3e tour face à Félix Auger-Aliassime, l’Australien, 60e joueur mondial, a été contraint à l’abandon par une blessure aux abdominaux contractée en fin de premier set (2-6, 6-1, ab.) après moins d’une heure de jeu (58 minutes exactement). Le jeune Canadien, de son côté, atteint pour la première fois de sa carrière les huitièmes de finale au All England Club où il retrouvera soit Alexander Zverev, soit Taylor Fritz.
Le choc promettait, il n'aura malheureusement pas été à la hauteur des attentes. Et les acteurs n'y sont pas pour grand-chose. Sur la lancée de sa fin de match face à Ugo Humbert et de son 2e tour maîtrisé contre Gianluca Mager, Nick Kyrgios semblait parti pour régaler encore, mais son manque de préparation a peut-être fini par le rattraper. Si sa raquette était encore prête à délivrer des coups magiques, son corps, lui, a dit stop.
Wimbledon
Berrettini prive Auger-Aliassime d'une première demie en Grand Chelem
07/07/2021 À 19:08

Un départ canon puis un coup du sort frustrant

Déboussolé par la qualité de la relance adverse à l'échange, complètement neutralisé à l'échange dans les conditions un peu plus lentes (par rapport au Centre Court) du Court numéro 1, Auger-Aliassime a rapidement accusé un double break de retard. Et le Canadien a encore concédé son service alors qu'il venait juste de réaliser un premier débreak. Après un peu plus d'une demi-heure de jeu, tout allait donc pour le mieux pour Nick Kyrgios, qui virait en tête (6-2).
Mais avant même de s'adjuger le premier set, l'Australien avait sans doute compris qu'il lui serait difficile d'aller en chercher deux autres. Au changement de côté à 5-2, il a ainsi pris un temps mort médical pour se faire manipuler au niveau des abdominaux, puis a repris la raquette tant bien que mal. Et dans le second set, ses craintes se sont confirmées : beaucoup moins mobile, Kyrgios s'est mis à accumuler les fautes en voulant abréger les échanges et, surtout, à servir beaucoup moins fort. Résultat : Auger-Aliassime, regonflé par la tournure des événements, s'est rapidement échappé jusqu'à remettre les compteurs à zéro et voir son rival jeter l'éponge.
On ne saura jamais si, dans des conditions plus normales, le Canadien aurait pu effectivement hausser son niveau de jeu et inverser la tendance. Le Court numéro 1 a donc peut-être été privé d'un 3e tour beaucoup plus spectaculaire et disputé. Mais c'était bien Nick Kyrgios le plus déçu samedi, prostré sur sa chaise, avant de confirmer sa blessure à la foule au micro. L'Australien semblait prendre un plaisir fou à se produire cette année sur le gazon anglais. Il lui faudra patienter un an pour le retrouver.
Wimbledon
Auger-Aliassime, une sensation pour un premier quart en Majeur
05/07/2021 À 18:48
ATP Halle
Humbert, quel caractère !
19/06/2021 À 15:24