Quand il est dans cet état, Nick Kyrgios semble très difficile à arrêter. Filip Krajinovic n'a ainsi pu que constater les dégâts jeudi au 2e tour de Wimbledon, littéralement emporté par la tornade sur le court numéro 2. Ultra-concentré, explosif et agressif, l'Australien n'a laissé que six jeux au finaliste du Queen's, s'imposant sur le score de 6-2, 6-3, 6-1 en seulement 1h25 de jeu. Pour retrouver la seconde semaine au All England Club pour la première fois depuis six ans, il affrontera Stefanos Tsitsipas, tête de série 4 du tournoi.
Parfois, quelques statistiques valent mieux que mille mots pour décrire la qualité d'une performance. Outre la durée expéditive de la partie, Nick Kyrgios a frappé 50 coups gagnants - dont le dernier en retour de revers long de ligne sur balle de match - pour 10 petites fautes directes. Sur son nuage, il n'a pas eu à sauver la moindre balle de break, ne concédant que 9 points sur ses engagements dont 3 derrière sa première balle (93 % de réussite, 24 aces et 1 double faute).
Wimbledon
De Groot : "Je n'avais pas imaginé que le tennis fauteuil changerait autant"
14/07/2022 À 12:35

Tsitsipas aussi à sa main

Dans ces conditions, que pouvait espérer Filip Krajinovic ? Sans doute pas grand-chose. Etouffé, constamment pris de vitesse, le Serbe, tête de série 26 du tournoi, n'a pas pu faire illusion. Après deux tours à Wimbledon, il n'y a donc plus aucun finaliste du Queen's (Berrettini forfait à cause du Covid) ou de Halle (Hurkacz sorti au 1er tour, Medvedev interdit de jouer par l'organisation en tant que Russe) en lice.
Dans la foulée, Stefanos Tsitsipas a donc fait respecter son rang. En ouverture sur le Court 1, le Grec a fait belle impression face à un autre Australien : Jordan Thompson, 74e à l'ATP. Il a d'ailleurs été aussi rapide que Kyrgios dans les deux premiers sets avant que son adversaire ne lui donne plus de fil à retordre dans le troisième. Le numéro 6 mondial l'a finalement emporté en un peu plus de deux heures (2h04 précisément) sur le score de 6-2, 6-3, 7-5 dans ce 2e tour.
Tsitsipas s'est globalement montré très solide, même s'il aurait pu mieux servir (59 % de premières balles). Battu par Kyrgios à Halle voici deux semaines, il aura une belle revanche à prendre pour un 3e tour qui s'annonce ébouriffant. Pour rappel, le Grec n'a plus atteint la seconde semaine depuis quatre ans, de son côté.
Wimbledon
McEnroe : Kyrgios "aurait besoin de Sigmund Freud"
12/07/2022 À 16:28
Wimbledon
"Il n'y avait qu'un joueur pour battre Djokovic à Wimbledon : c'était Nadal"
12/07/2022 À 15:45