Elle fut longtemps la figure principale du tennis féminin britannique. Avant que la comète Emma Raducanu ne crée l'événement à Wimbledon (huitième de finale) puis ne bouscule tout sur son passage lors de l'US Open cet été, Johanna Konta a ainsi montré la voie à son pays lors de la dernière décennie. Mais à l'âge de 30 ans, elle a annoncé officiellement sur les réseaux sociaux mercredi qu'elle mettait un terme à sa carrière sportive. Cette décision arrive après une saison 2021 difficile pour elle - elle est actuellement 113e à la WTA - et surtout marquée par les blessures, la dernière en date au genou.
"Ma carrière de joueuse est arrivée à son terme, et je suis incroyablement reconnaissante pour ce qu'elle m'a apporté. Grâce à ma propre résilience, et avec l'aide de ceux qui m'ont accompagnée, j'ai pu vivre mes rêves. Et je suis devenue ce que je voulais être quand j'étais enfant", a notamment indiqué Konta dans son message. La Britannique n'avait plus été vue sur les courts depuis sa défaite au 1er tour de Cincinnati contre Karolina Muchova en août dernier (3-6, 7-6, 6-2).
Open d'Australie
Kontaveit prend (elle aussi) la porte
IL Y A 6 MINUTES

Ancienne numéro 4 mondiale, elle a joué 3 demies en Grand Chelem

C'est à son retour des Etats-Unis blessée qu'elle a finalement acté une décision qui s'était formée dans son esprit au cours des derniers mois. En juillet, elle avait été privée d'un dernier Wimbledon par un test positif au covid-19. "Mon bien-être mental, physique et émotionnel doit être en adéquation avec l'énergie que je mets dans mon travail à l'entraînement. C'est ce lien fondamental qui peut convaincre de supporter la souffrance. Et je n'avais juste plus d'essence pour ça", a-t-elle encore expliqué dans un entretien sur le site de la WTA.
Lauréate de quatre titres dont le plus important à Miami en 2017, année même où elle devint la première Britannique depuis 1984 à intégrer le Top 5 (4e) au classement mondial, Konta compte nombre d'accomplissements à son actif. Trois demi-finales en Grand Chelem à l'Open d'Australie en 2016, devant son public à Wimbledon en 2017 et enfin à Roland-Garros en 2019, où on ne l'attendait pas du tout (la terre battue n'étant pas sa tasse de thé), ont notamment marqué sa carrière.
Open d'Australie
Cornet terrasse Muguruza !
IL Y A UNE HEURE
Open d'Australie
Touché au poignet, Rinderknech déclare forfait
IL Y A 2 HEURES