Getty Images

WTA Indian Wells : Osaka - Kasatkina, la jeunesse insolente en finale

Osaka - Kasatkina, la jeunesse insolente en finale
Par AFP

Le 17/03/2018 à 09:30Mis à jour Le 17/03/2018 à 11:24

WTA INDIAN WELLS - Naomi Osaka et Darya Kasatkina sont allées au bout de leur fabuleuse semaine. Auteures d'un tournoi hallucinant, lors duquel elles ont chacune épinglé toutes les meilleures joueuses du monde, les deux jeunes filles de 20 ans vont se disputer le titre dimanche en finale après avoir pris le dessus sur Simona Halep et Venus Williams en demi-finales.

Naomi Osaka a humilié la n°1 mondiale Simona Halep, Darya Kasatkina a fait plier l'inusable Venus Williams : toutes deux âgées de 20 ans, elles se retrouveront dimanche en finale à Indian Wells pour le match le plus important de leur carrière.

Elle avait beau avoir épinglé à son tableau de chasse depuis son arrivée à Indian Wells quelques clientes comme Maria Sharapova, Agnieszka Radwanska ou encore Karolina Pliskova sans perdre un seul set, Osaka a encore surpris les observateurs. Il ne lui a fallu qu'un peu plus d'une heure pour éliminer Halep après deux sets à sens unique (6-3, 6-0). La Roumaine, sacrée à Indian Wells en 2015, a fait jeu égal pendant six jeux avant de craquer mentalement et physiquement.

Complétement démotivée et incapable de contrer la puissance de son adversaire, elle a laissé filer les jeux et concédé une défaite qui va conforter sa réputation de joueuse fragile dans les matches à enjeu. Osaka ne lui a pas laissé le temps de respirer: "Je n'étais simplement pas prête, j'ai mal joué, je n'ai aucune excuse", a expliqué Halep.

Kasatkina a eu Venus à l'usure

Kasatkina a fait encore plus fort qu'Osaka pour arriver en finale. Elle a battu coup sur coup Sloane Stephens, lauréate du dernier US Open, Caroline Wozniacki, n°2 mondiale sacrée à Melbourne en janvier, Angelique Kerber, ancienne n°1 mondiale, et pour finir Venus Williams. Si la demi-finale entre Osaka et Halep était terne et sans élan, le duel entre Kasatkina et Williams a tenu toutes ses promesses. Il a fallu plus de trois heures pour qu'elles se départagent (4-6, 6-4, 7-5) et toutes deux se sont retrouvés en position lors du 3e set décisif de faire la différence.

A 37 ans, l'aînée des soeurs Williams, qui a remporté son premier titre WTA il y a tout juste vingt ans, a encore des jambes de feu, mais elle a marqué sans surprise le pas en fin de match. Deux double-fautes à 5-5 lui ont coûté très cher et sans doute l'accession à la finale. "Elle a mieux joué que moi en fin de match, c'est aussi simple que cela (...) J'ai fait trop d'erreurs de mon côté", a regretté la 8e mondiale. "Je ne suis vraiment pas contente, j'étais venue pour gagner ce tournoi", a-t-elle avoué, visiblement agacée.

Kasatkina, elle, ne trouvait pas toujours les mots une heure après sa victoire pour décrire sa joie d'atteindre une finale d'un tournoi WTA Premier, les plus importants après ceux du Grand Chelem. "C'était un match difficile, il y a encore trop d'émotions pour arriver à dire quelque chose de bien", a souri la Russe.

0
0