Emma Raducanu s'est rebiffée et Caroline Garcia en a fait les frais. Alors que dernièrement la jeune Britannique était loin du niveau qui lui avait permis de survoler l'US Open, elle a retrouvé de sacrées sensations, vendredi, pour son entrée en lice au 2e tour du WTA 1000 d'Indian Wells face à la Française. Au cours d'une partie qui a donné lieu à des échanges de très haut niveau, la tête de série numéro 11 a imposé une intensité que son adversaire n'a pas pu soutenir sur la longueur, s'imposant 6-1, 3-6, 6-1 en à peine plus d'une heure et demie (1h31 exactement). Au 3e tour, elle affrontera la Croate Petra Martic.
WTA Bad Homburg
Une belle bataille contre Cornet et Garcia retrouve une finale trois ans après
IL Y A 13 HEURES
Où en était Emma Raducanu ? C'était l'une des grandes interrogations de ce début de tournoi avant ses débuts vendredi. Touchée à la hanche et contrainte à l'abandon à Guadalajara voici deux semaines et en panne de confiance ces derniers temps, la Britannique ne donnait pas toutes les garanties avant de se présenter sur le court. Caroline Garcia, elle, restait sur un tournoi encourageant à domicile à Lyon (demi-finale) avec une qualité de tennis intéressante. L'occasion semblait donc belle pour elle, et pourtant... Pas de chance, la Britannique a retrouvé une partie de la recette qui lui avait permis de briller à Flushing Meadows.

Raducanu a fini en boulet de canon

Car Garcia n'est pas passée à côté de son match, loin s'en faut. Menée rapidement d'un set et d'un break (6-1, 1-0) par une adversaire survoltée, elle n'a rien lâché, revenant à hauteur avant de rivaliser à l'échange dans des séquences de toute beauté. Après un rallye à toute allure, elle a ainsi pris les devants dans ce deuxième acte d'un amour de revers court croisé gagnant (6-1, 2-4). Et si elle a vu Raducanu débreaker blanc dans le jeu suivant, elle lui a répondu du tac au tac pour remettre les compteurs à zéro à sa 6e occasion (1-6, 6-3).
On pensait alors que Garcia avait pris l'ascendant psychologique, mais on ne pouvait pas plus se tromper. Plus déterminée que jamais, retrouvant une excellente qualité de première balle, Raducanu a mené train d'enfer dès l'entame de la manche décisive. Aussi percutante, bluffante par la rapidité de ses déplacements (ses petits pas d'ajustement ont crissé sur le dur abrasif californien) que désarmante par la pertinence de ses choix tactiques entre changements de rythme et de zones et variations dans les trajectoires, la Britannique a fait le break pour reprendre les rênes. Avant de dérouler en mode tornade du dernier US Open, pour conclure l'affaire en une vingtaine de minutes. A confirmer toutefois sur la durée...

Cornet également au tapis

Malgré le fait d'avoir profité du forfait de dernière minute de la numéro deux mondiale Barbora Krejcikova pour démarrer avec le statut honorifique de tête de série sur les courts californiens, Alizé Cornet n'a pas tenu son rang. Opposée à Anna Kalinskaya, la 34e du classement WTA a été surprise dès son entrée en lice par les puissants coups de son adversaire russe de 23 ans. Après avoir perdu le premier set, la Française a pourtant passé un 6-0 pour se remettre dans le match de la meilleure des manières... avant de flancher face à la lucky loser. Une défaite en trois sets (6-4, 0-6, 6-2), qui prouve une nouvelle fois que depuis son quart de finale à l'Open d'Australie, l'Azuréenne patine sur le circuit.

Alizé Cornet à Saint-Pétersbourg en 2022

Crédit: Imago

WTA Birmingham
Garcia ne verra pas les quarts
15/06/2022 À 17:02
WTA Nottingham
L'inquiétude : Raducanu abandonne à moins de trois semaines de Wimbledon
07/06/2022 À 14:39