Elle s'éclate devant son public. Comme lors de ses deux premiers tours, Caroline Garcia a livré vendredi un sacré combat en quart de finale de l'Open 6e Sens de Lyon. Aussi épatante mentalement que tennistiquement, la Française s'est imposée avec la manière face à la Belge Alison Van Uytvanck, tête de série 7 et 55e mondiale, après trois sets d'une lutte farouche et de grande qualité (4-6, 6-3, 7-5) et un peu plus de deux heures et demie de jeu (2h33 exactement). Pour la première fois en demi-finale cette saison et dans sa ville, elle sera opposée à la Chinoise Shuai Zhang qui a profité de l'abandon de Vitalia Diatchenko (3-0 ab.) plus tôt dans la journée.
Déjà prometteuse la semaine dernière à Doha où elle avait sorti au 1er tour Simona Halep, Caroline Garcia confirme dans son Rhône natal qu'elle est sur la bonne voie. Car ce vendredi, elle a trouvé des ressources et une qualité de jeu trop rarement vues ces dernières années pour prendre une revanche éclatante sur Alison Van Uytvanck. Voici deux ans, la Belge l'avait ainsi arrêtée au même stade de la compétition, mais cette fois, la Lyonnaise en voulait trop devant les siens.
WTA Bad Homburg
Garcia revient de loin : "Cela représente tellement pour moi"
IL Y A 5 HEURES

Une remontée d'anthologie dans le dernier set

Contre une Belge inspirée en début de partie, Garcia aurait ainsi pu se résigner quand elle s'est retrouvée menée d'un set et 0/40 sur son service à 1-1 dans la deuxième manche. Mais méthodiquement, elle est allée chercher les points les uns après les autres, sauvant quatre balles de break dans ce troisième jeu. Pas connue pour sa capacité à se servir du public, elle l'a alors harangué. Et dans la foulée, la Française s'est emparée pour la première fois de l'engagement adverse, tenant son avantage jusqu'à la fin de la manche pour remettre les compteurs à zéro (4-6, 6-3).
Mais les spectateurs lyonnais n'avaient encore rien vu. Breakée rapidement dans le dernier acte (4-6, 6-3, 1-4), Garcia s'est à nouveau révoltée, bien décidée à ne rien lâcher. D'une grande agressivité à la relance et très efficace côté coup droit, elle est revenue à hauteur avant que la fin de partie ne devienne folle. A 4-4 puis à 5-5, "Caro" a mis une pression constante sur son adversaire qui a sorti des coups miraculeux, dont un échange irrespirable et de toute beauté au filet, pour écarter une dizaine de balles de break.
Il y avait de quoi être dégoûtée, mais plus déterminée que jamais, la Française s'est octroyée le break fatidique d'un missile le long de la ligne, le coup (droit) de grâce. Avec 31 coups gagnants pour 11 petites fautes directes (le ratio étant largement positif également pour Van Uytvanck), Garcia avait de quoi faire l'avion pour célébrer sa victoire. Elle atteint en ce moment des hauteurs qu'elle n'avait plus connues depuis longtemps. A elle désormais d'entretenir la dynamique.
WTA Bad Homburg
Trois ans après, Garcia s'offre un nouveau titre
IL Y A 8 HEURES
WTA Bad Homburg
Une belle bataille contre Cornet et Garcia retrouve une finale trois ans après
HIER À 15:43