On la préfère dans ses dispositions, aussi bien mentales que tennistiques. Naomi Osaka arborait un beau sourire jeudi après sa victoire expéditive au 2e tour du WTA 1000 de Miami contre Angelique Kerber. La Japonaise, actuellement 77e mondiale, a montré que ce classement ne reflétait évidemment pas son niveau intrinsèque. Elle n'a eu ainsi besoin que d'une petite heure pour se défaire de l'Allemande, 15e à la WTA, en deux manches (6-2, 6-3). Lors de son prochain match, elle sera opposée à la Tchèque Karolina Muchova qui a maîtrisé en deux sets accrochés la Canadienne Leylah Fernandez (6-4, 7-6).
WTA Miami
Osaka retient "beaucoup de choses positives"
03/04/2022 À 06:57
En larmes il y a quelques jours après avoir été insultée par un spectateur à Indian Wells, Naomi Osaka semble aller bien mieux cette semaine. Tout va bien jusqu'ici en Floride pour l'ex-numéro 1 mondiale qui avait confié après sa victoire au 1er tour avoir entamé une psychothérapie. Jeudi, elle n'a laissé aucune chance à Angelique Kerber qui restait pourtant sur 4 victoires dans leurs duels précédents. Agressive à la relance, très percutante notamment côté revers, la Japonaise a complètement étouffé son adversaire, impuissante.

Raducanu n'a pas retenu la leçon

Deux breaks dans le premier set, un troisième dans le second et l'affaire était pliée. Avec 6 aces pour aucune double faute et surtout 89 % de points gagnés derrière sa première balle, Osaka a impressionné au service, écartant les deux seules balles de break auxquelles elle a été confrontée lors du 3e jeu du match.
Pour Emma Raducanu, en revanche, les semaines se suivent et se ressemblent, malheureusement. Comme face à Petra Martic à Indian Wells, la championne de l'US Open a fini par rendre les armes contre la Tchèque Katerina Siniakova, 53e mondiale, après un combat de trois sets (3-6, 6-4, 7-5) et de presque trois heures (2h55 de jeu) au 2e tour. Mais au-delà du résultat brut, c'est le scénario qui est difficile à encaisser pour la jeune Britannique. Car Raducanu a mené tout le match, comme c'était déjà le cas en Californie il y a quelques jours : elle a eu un set et un break d'avance, puis à nouveau un break dans le troisième acte, avant de même servir pour le match à 5-4.

Blessée à l'épaule, Muguruza déclare forfait

Mais au moment critique, elle a payé une certaine passivité et son manque de confiance du moment, cédant finalement les quatre derniers jeux. Capable de fulgurances spectaculaires, elle a manqué de continuité dans ses prises d'initiative, ce qui avait fait sa force à Flushing Meadows voici quelques mois. Elle a aussi accusé le coup physiquement en fin de partie. Raducanu n'a gagné que deux matches en 2022, pour cinq défaites.
A noter enfin que Garbine Muguruza a, comme Simona Halep et Camila Giorgi, déclaré forfait avant d'entrer en lice à Miami. L'Espagnole, numéro 9 mondiale, souffre de l'épaule gauche et s'est aussi retirée de Charleston et de la Billie Jean King Cup.

Sabalenka n'y arrive toujours pas

Parmi les autres qualifiées du jour figurent l'Américaine Danielle Collins (11e), finaliste du dernier Open d'Australie, et la Tunisienne Ons Jabeur (10e). En revanche, c'est déjà la sortie pour Aryna Sabalenka, en grande difficulté en ce moment, puisqu'elle avait également été éliminée au 2e tour à Indian Wells. Cette fois, la Bélarusse s'est un peu plus battue, mais la Roumaine Irina-Camelia Begu a eu le dernier mot 6-4, 6-4. C'est aussi fini pour l'Ukrainienne Elina Svitolina (20e) en proie à des préoccupations bien éloignées du tennis, en raison de la guerre dans son pays. (avec AFP)
WTA Miami
Swiatek : "Je ne savais pas si je méritais d'être n°1, je vais peut-être y croire un peu plus"
02/04/2022 À 22:21
WTA Miami
Swiatek, superbe doublé pour une patronne
02/04/2022 À 18:30