Une petite pause et ça repart. Après avoir fait l'impasse sur le WTA 1000 de Madrid pour se reposer, Iga Swiatek continue sur son incroyable lancée à Rome. Et pourtant, Victoria Azarenka (16e à la WTA) y a mis du sien jeudi avant de devenir la 25e victime consécutive de la numéro 1 mondiale polonaise. Si cette dernière n'a concédé que cinq jeux lors de ce huitième de finale (6-4, 6-1), le score ne dit rien de la belle bataille de quasiment deux heures (1h55 précisément) entre les deux joueuses sur le court central du Foro Italico. En quart, la menace pourrait être encore plus sérieuse face à la championne de l'US Open 2019 canadienne Bianca Andreescu, tombeuse de Petra Martic (6-4, 6-4).
WTA Toronto
Swiatek sans encombre, Badosa abandonne
HIER À 18:34
Voilà un bras de fer remporté qui pourrait la rendre encore plus redoutable. Car malgré le tableau d'affichage, Iga Swiatek a dû sortir le bleu de chauffe jeudi pour se tirer de ce qui ressemblait à un piège. La clé pour elle fut de remporter un premier set dans lequel elle a été constamment mise sous pression sur sa mise en jeu, accusant d'emblée un double break de retard (0-3). Dans cette manche inaugurale, la Polonaise a ainsi fait face à au moins une balle de break dans chacun de ses engagements (8 sauvées sur 11), jouant en tout 74 points au service (contre 30 à son adversaire). Mais elle a su tenir bon, enchaîner 5 jeux pour inverser la tendance (5-3), avant de virer en tête en breakant une quatrième fois (sur 5 occasions) sa rivale.

Premier quart en WTA 1000 pour Andreescu depuis plus d'un an

Pour passer devant, il lui aura donc fallu plus d'une heure et 20 minutes. Et après un premier acte d'une telle intensité, Swiatek, déjà si en confiance, a pris un ascendant psychologique déterminant sur l'ancienne numéro 1 mondiale biélorusse, enchaînant les coups gagnants (34 en tout) et la seconde manche a été à sens unique. C'est donc une autre championne en Grand Chelem qui l'attend pour son prochain match. Bianca Andreescu jouera ainsi son premier quart de finale de WTA 1000 depuis 14 mois (finale de Miami en 2021) pour ce qui constitue son 3e tournoi post-comeback. La Canadienne, désormais 90e mondiale, prouve ainsi qu'elle peut aussi très bien jouer sur terre battue.
WTA Varsovie
N°1 enfin battue, ogresse de l'ocre, Pierce : les 7 chiffres marquants du succès de Garcia
29/07/2022 À 21:03
WTA Varsovie
Garcia, quel coup d'éclat !
29/07/2022 À 17:32