La jeune Lisa Barbelin et l'expérimenté Jean-Charles Valladont, médaillé d'argent aux JO de Rio en 2016, ont décroché vendredi leur billet pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) lors du Tournoi de qualification olympique de tir à l'arc organisé en marge des Championnats d'Europe à Antalya en Turquie.
La France peut encore espérer envoyer d'autres archers à Tokyo lors du Tournoi de Qualification Olympique final à Paris (à Charléty du 19 au 21 juin) où les quotas par équipes offriront également trois places individuelles.
Tokyo 2020
Les Bleus tiennent leur billet pour Tokyo
HIER À 18:08
Outre sa qualification pour les JO, Barbelin, 21 ans, s'adjuge également la victoire finale dans ce TQO, face à la Turque Yasemin Anagoz. La Mosellane avait validé son quota pour Tokyo dès son succès en quarts contre la Slovaque Denisa Barankova (6-2), laissant éclater sa joie et son émotion.

A 21 ans, l'archère française Lisa Barbelin s'est offert le droit de participer à ses premiers Jeux Olympiques, cet été à Tokyo

Crédit: Getty Images

"C'est un rêve qui se réalise. Je n'avais jamais autant ressenti de stress dans ma carrière qu'avant ce quart", a confié encore émue la Française à l'AFP. "Mais ce n'est pas fini, j'ai très envie aussi d'être championne d'Europe", a ajouté celle qui disputera également dimanche la finale du Championnat d'Europe, toujours à Antalya, où elle sera opposée à la Bélarusse Karyna Dziominskaya.
La numéro 8 mondiale confirme sa bonne forme du moment après sa victoire au Grand Prix de Porec en mars et sa deuxième place à celui d'Antalya en avril. Elle assure pour la première fois depuis Londres en 2012 la présence d'au moins une archère française aux Jeux. L'autre Tricolore en lice au TQO, Mélanie Gaubil, a échoué en quarts.
La qualification individuelle n'est pas une finalité, on veut aller chercher celle par équipes à Charléty
Chez les hommes, Jean-Charles Valladont, 32 ans, qui a profité du report des Jeux d'un an pour retrouver de la confiance et son niveau, disputera ses troisièmes JO après Pékin en 2008 et Rio en 2016. "Je suis très content de disputer mes troisièmes Jeux. C'est un aboutissement après un début de saison contrarié. Mais la qualification individuelle n'est pas une finalité, on veut aller chercher celle par équipes à Charléty", a réagi à l'AFP le vice-champion olympique.
Sa victoire en quarts contre l'Allemand Maximilian Weckmueller (7-3) ne lui avait pas assuré sa place pour Tokyo, l'autre Français en lice au TQO, Thomas Chirault, 23 ans, s'étant également imposé dans son quart. Mais alors que Chirault s'est incliné en demie, Valladont s'est hissé lui en finale (perdue contre le Turc Mete Gazoz) et représentera la France.
Grâce à cette qualification et à celle de Lisa Barbelin, la France sera également en lice dans l'épreuve par équipes mixtes à Tokyo (un homme et une femme d'un même pays), une formule qui fait son apparition aux Jeux.
Tokyo 2020
"Les larmes aux yeux rien que d'en parler" : Lisa Barbelin "rêve" de décrocher l'or à Tokyo
09/06/2021 À 00:31