Après trois semaines d'action intense au large et sur les côtes qui ont vu la flotte de 12 bateaux de The Ocean Race Europe parcourir plus de 2 000 milles marins (3 700 km) de la France à l'Italie avec des escales au Portugal et en Espagne, l'édition inaugurale de l'événement arrivera à son point culminant samedi avec une dernière journée de course côtière à Gênes, en Italie.
Des points bonus très importants sont offerts aux trois premiers de la classe IMOCA et VO65 (trois points pour le premier, deux pour le deuxième et un pour le troisième). Alors que les deux classements généraux sont extrêmement serrés, la course côtière de samedi décidera du classement final dans les deux classes.
IMOCA
Avant que la flotte IMOCA ne quitte Lorient fin juin, peu de personnes auraient pu s'attendre à ce que l'IMOCA Offshore Team Germany de Robert Stanjek soit en première position lorsque la course a atteint l'Italie. Mais l'équipage du yacht battant pavillon allemand (qui utilise des dérives droites plutôt que les systèmes de foils plus grands et plus avancés des quatre autres IMOCA plus récents) a mené une course astucieuse.
Tokyo 2020
Picon : "La bataille était assez intense"
HIER À 12:06
Une victoire dans la course côtière de Cascais, une deuxième place lors de la deuxième étape vers Alicante et une victoire éclatante lors de la troisième étape imprévisible à travers la Méditerranée jusqu'à Gênes, les place désormais en tête du classement IMOCA avec 14 points.
"Je suis très heureux de ce que nous avons accompli jusqu'à présent. Maintenant, nous devons nous préparer pour la course côtière, comme nous l'avons fait pour les autres étapes, et nous verrons ce qui se passera", a déclaré Stanjek. Cependant, les deux autres équipes très compétitives montées sur le podium – LinkedOut (FRA) du Français Thomas Ruyant avec 13 points et l'équipe américaine de Charlie Enright, troisième, 11th Hour Racing Team avec 12 points – vont tout mettre en œuvre pour arracher la victoire au classement général.
Malgré des difficultés sur le parcours côtier de Cascais, l'équipage français est monté sur le podium des trois étapes au large (troisième, premier puis deuxième) et espère des conditions de foil sur le Golfe de Gênes samedi après-midi. De même, l'équipage américain de 11th Hour Racing Team – qui a traversé l'Atlantique en mode course depuis son port d'attache à Newport, Rhode Island pour participer à l'Ocean Race Europe – compte 12 points et aura ses yeux rivés sur une victoire finale dans le sprint côtier italien.
La navigatrice suisse Justine Mettraux est confiante pour la course de samedi : "Nous devons continuer à travailler ensemble comme nous l'avons fait jusqu'à présent et bien manœuvrer le bateau. Cette dernière partie de la course est un exercice très différent par rapport aux étapes plus longues, mais je pense que nous serons bons dans ce domaine."
VO65
Dans la classe VO65, l'équipage portugais du Mirpuri Foundation Racing Team a été à la hauteur de sa réputation de favori. L'équipe, dirigée par le skipper français Yoann Richomme, a mené une grande partie de la première étape de Lorient, en France, à son port d'attache de Cascais, au Portugal, avant de chuter à la septième place dans les derniers milles. Depuis, l'équipage de Richomme a récolté le maximum de points, avec des victoires dans la course côtière du Mirpuri Foundation Sailing Trophy, et sur les étapes deux et trois.
Cette performance a rapporté 18 points à l'équipe portugaise, et pourtant, sa première place du classement VO65 n'est pas assurée. "Cela a l'air très léger, mais j'espère que nous aurons de bonnes conditions pour courir. Nous sommes parfaitement préparés pour cela", a déclaré Richomme. L'équipage néerlandais AkzoNobel Ocean Racing a challengé les marins de la Fondation Mirpuri tout au long de cette première édition de The Ocean Race Europe et occupe actuellement la deuxième place avec 17 points.
L'équipage du bateau néerlandais vise la victoire au classement général et cherchera samedi toute opportunité de renverser ses rivaux. De même, le troisième Sailing Team Poland (POL), qui a terminé troisième de l'édition 2017-18 du tour du monde de The Ocean Race, est à 15 points et donc également à distance de la victoire au classement général.
Des vents extrêmement légers sont prévus à Gênes samedi midi, heure de départ pour les VO65 (12h15 pour les IMOCA 60). Si les conditions sont trop calmes pour la course, il pourrait y avoir un report. Selon les règles de l'événement, la dernière heure de départ possible le samedi est 14h. Si la course côtière venait à être annulée en raison de la météo, les classements après l'étape 3 deviendraient les résultats définitifs de The Ocean Race Europe. Après la course, une cérémonie de remise des prix aura lieu à terre, avec des prix décernés aux trois meilleures équipes dans les classes IMOCA et VO65.
Tokyo 2020
Nouvelle médaille en vue ? Goyard en lice pour l'argent ou le bronze
HIER À 09:28
Tokyo 2020
Picon aura sa médaille, reste à en connaître la couleur
HIER À 07:07