C'est un communiqué qui a le mérite d'annoncer la couleur. "François Gabart, fondateur de MerConcept et skipper du Trimaran SVR-Lazartigue, et Didier Tabary, PDG du Groupe Kresk et propriétaire du bateau, sont déterminés à faire respecter leurs droits pour participer à la course. Une action en justice vient d'être introduite devant le Tribunal judiciaire de Paris", indique ce jeudi la team de Gabart.
Le litige avec la classe Ultim va donc s'étirer. Pour rappel, Gabart est à la barre d'un nouveau trimaran volant de dernière génération, mis à l'eau en juillet 2021 et qui fait partie des Ultim, ces multicoques géants de 32 m de long maximum capables de voler. Cette flotte élitiste est gérée depuis janvier 2018 par une classe, la classe Ultim 32/23, qui délivre les certificats de jauge.
Gabart n'a pas obtenu ce certificat en raison d'un litige sur une règle internationale liée à la sécurité, dite règle 3.11, et qui a mis les deux parties en opposition alors que la règle est soumise à interprétation. Pour prendre le départ à la Route du Rhum, dont les engagements sont soumis aux règles des classes (Ultim 32/23, Imoca, Ocean Fifty, Classe40), il faut présenter un certificat de jauge avant le 6 octobre.
Voile
La prochaine Coupe de l'America aura lieu en 2024 à Barcelone
29/03/2022 À 14:44
Notre bateau a été certifié à plusieurs reprises comme conforme
Du côté de la classe Ultim 32/23, c'est la surprise qui a prévalu avec l'annonce de la saisine de la justice. "On a découvert ça hier soir (mercredi), on est un peu surpris. Le dialogue est ouvert, notre intention à tous est d'avoir François Gabart et SVR-Lazartigue au départ sur la Route du Rhum. A priori, il n'envisage aucune modification sur son bateau pour se mettre en conformité, il attaque en justice sur divers éléments", a réagi jeudi Ronan Lucas, directeur du team Banque Populaire, depuis Point-à-Pitre où l'Ultim Maxi Banque Populaire XI barré par Armel Le Cléac'h vient d'arriver après une traversée de 7 jours et demi.
https://i.eurosport.com/2017/12/17/2231401.jpg
"Il n'y a pas de solution parfaite, on est prêt à faire des compromis, on en a fait plusieurs fois au cours de l'hiver, à chaque fois on a eu la porte claquée au nez", a regretté Lucas.
Gabart, lui, assure, avoir "fait preuve de beaucoup de transparence dès les premières étapes de la construction du bateau", selon le communiqué. "Notre bateau a été certifié à plusieurs reprises comme conforme par des instances compétentes et impartiales. J'espère prendre part à la Route du Rhum parmi la centaine de bateaux attendus, dans le meilleur esprit de la course". Le départ de la Route du Rhum sera donné le 6 novembre à Saint-Malo pour une arrivée à Pointe-à-Pitre.
Voile
Gabart privé de Route du Rhum ? La classe Ultim contre-attaque
28/03/2022 À 15:10
Route du rhum
Gabart "bloqué" en raison d'un litige avec la classe Ultim
25/03/2022 À 15:26