Sacrée en 2016 à Rio, Charline Picon, qui s'était imposée dimanche dans la manche inaugurale, a de nouveau coupé la ligne en tête dans la deuxième des trois courses du jour, disputées dans un vent un peu plus soutenu que la veille (12 à 15 noeuds). La jeune mère, multiple médaillée mondiale, occupe la tête du classement général. La Chinoise Lu Yunxiu, que la Charentaise considère comme l'une de ses principales adversaires, a refait son retard après des débuts difficiles et pointe à la troisième place provisoire.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !
Tokyo 2020
Lecointre : "on ne sait pas, on ne saura jamais"
04/08/2021 À 16:50
"C'était une journée qui pouvait vraiment être piège dans le sens où cela fait longtemps que l'on n'a pas eu du vent de terre comme ça... d'autant qu'il était plus fort que prévu, jusque 18 noeuds. Ce sont des conditions que j'aime bien depuis quelques temps donc la vitesse était là", a commenté la Rochelaise. Il reste aux véliplanchistes six manches à disputer avant la finale (medal race) prévue samedi et à laquelle accèdent seulement les dix premières au classement général. En planche à voile RS:X hommes, Thomas Goyard, 29 ans, a remporté deux des trois manches du jour. Il gagne deux places et grimpe au quatrième rang au classement général provisoire, à 8 points du leader, le Néerlandais Kiran Badloe. Mardi sera journée de repos pour les véliplanchistes.

Goyard comme Le Coq ?

"Je suis super content d'avoir gagné des manches aux Jeux olympiques, ça fait plaisir !", a réagi Goyard, qui espère, pour ses premiers JO, faire au moins aussi bien que Pierre Le Coq à Rio (bronze). "On va avoir d'autres conditions pour le troisième jour (dépression tropicale attendue, ndlr). Dans la première manche j'ai eu des soucis techniques avec mon strap (où l'on glisse le pied, ndlr) qui s'est arraché alors que je l'avais revissé juste avant, mais c'est une belle journée quand même !", a ajouté le troisième des Mondiaux 2020. En Laser, le Varois Jean-Baptiste Bernaz, vainqueur dimanche de l'unique régate, a eu un peu plus de mal, terminant aux 9e et 13e places les deux courses du jour.
Pour ses quatrièmes Jeux olympiques, Bernaz, 34 ans, cinquième en 2016 à Rio, conserve cependant intactes ses chances de titre, à seulement 5 points du leader, le Finlandais Kaarle Tapper. Le Brésilien Robert Scheidt, l'un des plus beaux palmarès de la voile olympique (5 médailles dont 2 d'or), de retour aux JO à 48 ans, grimpe dans le top 10 au 8e rang. En Laser Radial, Marie Bolou, après des débuts difficiles, a signé une belle cinquième place lundi pour remonter au 19e rang provisoire après quatre courses sur dix. Les finales du dériveur Laser sont programmées dimanche. Mardi entrent en piste les dériveurs doubles 49er hommes et femmes et le Finn, dériveur solitaire.
Tokyo 2020
Retornaz : "On a eu le sentiment de se faire léser"
04/08/2021 À 09:56
Tokyo 2020
Ola, chants : Lecointre et Retornaz célébrées après avoir décroché le bronze
04/08/2021 À 07:55