Voile
Vendée Globe

Dernière nuit pour Le Cléac'h et Thomson

Partager avec
Copier
Partager cet article

Armel Le Cléac'h sur Banque Populaire VIII lors du Vendée Globe 2016

Crédit: Panoramic

ParAFP
18/01/2017 à 22:01 | Mis à jour 18/01/2017 à 22:01

VENDEE GLOBE - A quelques heures de l'arrivée aux Sables d'Olonne, Armel Le Cléac'h et Alex Thomson restent "coque à coque", avec 57,6 milles d'écart. Le skippeur français devrait néanmoins, sauf avarie, remporter la course, même avec la pression mise par son principal concurrent.

Quel final haletant! Armel Le Cléac'h, le leader, semble bien parti pour remporter le Vendée Globe jeudi et sortir vainqueur de l'incroyable course-poursuite qui l'a opposé au Gallois Alex Thomson. Au pointage de 22h00 mercredi, Le Cléac'h (Banque populaire VIII) filait vers l'arrivée à 13 noeuds, distante de 243 milles, soit 450 km. Thomson (Hugo Boss) affichait 57,6 milles de retard sur le Français (106,6 km), ne naviguant qu'à 7 noeuds.

Vendée Globe

Retour sur l'eau de presque tous les marins

29/05/2020 À 18:48

Mais au-delà des chiffres, Le Cléac'h a pris un avantage qui pourrait être décisif : il a viré de bord le premier en fin de journée pour amorcer sa descente en ligne droite le long des côtes bretonnes afin de rejoindre les Sables-d'Olonne et l'arrivée. Derrière, Thomson est pénalisé par des problèmes avec son pilote automatique et, une fois qu'il aura lui-même viré de bord, devra naviguer sur le mauvais côté de son bateau: celui qui n'a plus de foil (appendices latéraux qui permettent aux navires d'aller plus vite), conséquence d'une avarie fin novembre. Si tout en reste là, le Français coupera la ligne d'arrivée jeudi entre 15 et 20h00, quatre à sept heures avant le Gallois.

Thomson n'y croit plus

"Je ne pense pas que je peux (rattraper Le Cléac'h)", a d'ailleurs soufflé Thomson lors d'une vacation radio avec l'organisation. "Je n'ai plus trop d'options devant moi", a glissé le skipper, qui se dit épuisé: "Je pense qu'une fois arrivé à terre, je dormirai une année entière !" Cette 8e édition devrait être bouclée en 74 jours, soit 4 jours de mieux que le temps de référence établi par François Gabart en 2012/2013 (78 j 2 h 16 min).

Malgré sa position stratégique confortable, Le Cléac'h tient à rester prudent, d'autant que les derniers milles se font avec un trafic maritime dense. "Il faudra faire attention car on croise beaucoup de dangers. On croise des pêcheurs et des cargos depuis hier (mardi). On va passer au large de la pointe Bretagne cette nuit puis on va longer la Bretagne sud. Il faudra être prudent et ne pas faire de bêtises", a-t-il prévenu.

En tête depuis 46 jours, Le Cléac'h n'a pas l'intention de lâcher si près d'un Graal qu'il cherche depuis 8 ans, et après avoir terminé 2e lors des deux dernières éditions. Son rêve est à portée de main : lever les bras au ciel, les larmes aux yeux, pour célébrer une victoire en majesté dans l'une des courses au large en solo les plus prestigieuses au monde.

"Ne pas faire de bêtises"

Aux Sables-d'Olonne, tout est prêt pour accueillir les deux premiers bateaux, avec l'espoir que le vainqueur de la 8e édition soit encore et toujours un Français. "Armel va gagner, c'est sûr. Mais par contre ce sera le plus petit écart jamais vu entre deux bateaux", souffle Caroline, réceptionniste dans un hôtel de la ville, qui affiche complet pour jeudi et vendredi. En 28 ans, aucun étranger n'a jamais réussi à remporter cette course autour du monde en solitaire sur monocoque de 60 pieds (18,28 m) sans assistance et sans escale.

Jeudi, plusieurs milliers de personnes devraient déferler comme une gigantesque vague sur le port Olona, où se situe le village du Vendée Globe et où viendra s'amarrer le vainqueur. Les spectateurs devront bien se couvrir : des températures de -3°C ou -4°C sont annoncées avec un ressenti à -10°C ou -12°C.

La fête devrait durer quelques jours, au fur et à mesure des arrivées. Jérémie Beyou, en 3e position, est attendu dimanche ou lundi et Jean-Pierre Dick, 4e, mardi.

Classement du Vendée Globe mercredi à 18h00

1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque populaire VIII) à 292 milles de l'arrivée
2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 33,30 milles du premier
3. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 714,65
4. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 1.825,59
5. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1.832,00
6. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 1.833,18
7. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée) à 2.892,89
8. Nandor Fa (HUN/Spirit of Hungary) à 4.496,07
9. Eric Bellion (FRA/CommeUnSeulHomme) à 5.174,17
10. Conrad Colman (NZL/Foresight Natural Energy) à 5.273,76

Vendée Globe

L'espoir demeure : le départ du Vendée Globe maintenu au 8 novembre

12/05/2020 À 19:54
Vendée Globe

Le voilier Advens for Cybersecurity devient LinkedOut

05/05/2020 À 15:40
Dans le même sujet
VoileVendée Globe
Partager avec
Copier
Partager cet article