Getty Images

A deux semaines du Mondial, Ngapeth inquiète

A deux semaines du Mondial, Ngapeth inquiète
Par AFP

Le 30/08/2018 à 17:14Mis à jour Le 30/08/2018 à 17:22

MONDIAL 2018 - L'équipe de France devra-t-elle se passer de sa star Earvin Ngapeth pour le Mondial qui débute pour les Bleus le 12 septembre ? C'ets une crainte, puisque le leader tricolore s'est blessé à l'entraînement mercredi.

La star du volley français Earvin Ngapeth sera indisponible pendant deux à trois semaines à cause d'une blessure aux abdominaux, alors que le Mondial commence le 12 septembre en Bulgarie, a déclaré la Fédération française jeudi dans un communiqué. L'attaquant-réceptionneur s'est blessé à l'entraînement mercredi matin avec l'équipe de France et des examens médicaux ont révélé une élongation.

Il s'agit d'un coup dur pour les Bleus, qui visent le podium au Mondial, même si l'espoir qu'Ngapeth participe à tout ou partie de la compétition n'est pas abandonné. Le joueur "est pris en charge par l'équipe médicale de l'équipe de France et son repos sera bien évidemment actif afin qu'il réintègre l'équipe de France dans les meilleures conditions", a dit la FFVB.

La France commencera le Mondial par un match contre la Chine le 12 septembre à Ruse et ne devrait avoir aucun problème, avec ou sans sa star, pour finir dans les quatre premiers de son groupe ou figurent aussi le Brésil, le Canada, les Pays-Bas et l'Égypte. Les choses sérieuses ne devraient commencer qu'à partir du 21 septembre lors de la deuxième phase de poule, décisive pour l'accession au dernier carré. Il faudra alors qu'Ngapeth, l'un des meilleurs joueurs du monde, soit rétabli pour que l'équipe de Laurent Tillie maintienne intactes ses ambitions.

En 2017, Ngapeth, 27 ans, avait abordé l'Euro diminué à cause d'une blessure au dos et ses ennuis avaient été fatals aux Bleus, éliminés prématurément. La France a réussi un bel été en prenant la deuxième place de la Ligue des nations (ex-Ligue mondiale) et espère décrocher en Bulgarie (puis en Italie pour la phase finale) la deuxième médaille de leur histoire au Mondial après le bronze de 2002. Ngapeth a été transféré cet été du club italien de Modène à celui russe de Kazan, champion d'Europe en titre.

0
0