Est-ce une fin de tournoi gâchée ?

L.T.: Non ce n'est pas un fin gâchée, parce nous sommes morts au combat. On était cuits, au fond du fond mais on a tout essayé. Il nous a manqué les ressources nécessaires pour gagner. On a perdu contre une belle équipe d'Allemagne, qui a mieux récupéré que nous de sa demi-finale et qui était tout simplement plus forte aujourd'hui. On a réussi à surmonter la déception de la défaite contre le Brésil. Mais, physiquement, c'était trop difficile. Quand on a vu les Allemands plus dans le rythme que nous, on s'est dit que ce serait compliqué. Nous n'avions pas du tout ce rythme. Les joueurs n'arrivaient plus à bouger, ils étaient comme paralysés. J'ai bien sûr un sentiment de déception énorme de ne pas monter sur le podium. Mais on ne peut pas avoir de regret.

Championnat du Monde
Les six raisons pour lesquelles l'équipe de France peut être sereine sur son avenir
22/09/2014 À 12:52

Que retenez-vous de ce Mondial ?

L.T.: Je ressens une grande fierté. C'était une magnifique aventure où nous avons fait preuve d'une magnifique combativité. On était à la base l'une des plus petites équipes, l'une des plus jeunes. Mais notre jeu, qui demande beaucoup d'énergie, de sacrifices, d'abnégation, a suscité l'enthousiasme dans ce Championnat du monde. On a réussi à se faire respecter. Même les entraîneurs du Brésil, hier (samedi), et de l'Allemagne aujourd'hui (dimanche) ont souligné la qualité de notre jeu. Cela signifie que l'on s'est fait un nom.

Qu'espérez-vous maintenant pour cette équipe ?

L.T.: On vient de nulle part et on se retrouve sur la quatrième marche. Cette équipe est jeune. Il faut que ses joueurs se sentent maintenant investis de ce qu'ils ont réussi à réaliser dans cette compétition. Le monde du volley les a regardés. Ils sont devenus de grands joueurs qui ont terminé quatrièmes d'une compétition à rallonge en battant beaucoup d'équipes. Ils ont maintenant une grande responsabilité et doivent assumer ce nouveau statut.

Championnat du Monde
Chez elle, la Pologne redevient la référence mondiale
21/09/2014 À 20:46
Championnat du Monde
la France termine à "la pire des places"
21/09/2014 À 17:36