La France n’est pas passée loin de l’exploit. Elle a longtemps rivalisé avec l’ogre brésilien mais a dû céder trois sets à deux (18-25, 25-23, 23-25, 25-22, 12-15), samedi à Katowice. Face aux triples tenants du titre et vice-champions olympiques, les Bleus ont réussi à revenir à deux reprises à hauteur, mais le milieu du tie-break leur a été fatal. Pour égaler la meilleure performance de leur histoire, ils devront décrocher la troisième place lors de la petite finale ce dimanche. Ce sera contre Pologne, tombeuse de l'Allemagne dans l’autre demi-finale.

Le film du match

Championnat du Monde
Earvin Ngapeth ou la mue du "Nicolas Anelka du volley" en star du Mondial 2014
19/09/2014 À 13:05

Ngapeth a tout tenté

Après un premier set largement dominé par les Sud-Américains, souverains au contre, les Français ont réussi à faire douter leurs adversaires. Earvin Ngapeth a confirmé qu’il était l’homme providentiel des Tricolores, inscrivant 21 points dans la rencontre, certains dans des positions pourtant délicates. Le joueur de Modène et ses coéquipiers ont tout de suite fait la course en tête dans le deuxième set pour résister au retour des Brésiliens avec des attaques plus intelligentes et moins en force. Le quatrième set a été remporté par la France au finish, à l’inverse du troisième, où elle était pourtant encore devant à 19-18.

Kévin Tillie a aussi été important offensivement pour les Bleus, surtout dans les deux sets remportés, avec 13 points. Mais il n’a pu rivaliser, dans la manche décisive, avec les expérimentés Auriverde, qui ont marqué quatre points de suite pour se détacher à 8-13. Ricardo Lucarelli a été le plus efficace des siens (22 points). La fin est cruelle pour les Français mais n’enlève rien à leur parcours remarquable. Ils ont simplement plié face à une équipe qui va jouer sa cinquième finale, la 10 en y ajoutant les Jeux Olympiques.

Championnat du Monde
La Pologne d'Antiga aux portes d'un destin historique
19/09/2014 À 09:26
Championnat du Monde
Les six raisons pour lesquelles l'équipe de France peut être sereine sur son avenir
22/09/2014 À 12:52