Getty Images

Battus par les Bulgares, les Bleus n'ont plus de joker

Battus par les Bulgares, les Bleus n'ont plus de joker
Par AFP

Le 06/01/2020 à 19:26Mis à jour Le 06/01/2020 à 22:27

TOURNOI DE QUALIFICATION OLYMPIQUE - L'équipe de France s'est inclinée 3 sets à 2 contre la Bulgarie (25-23, 17-25, 25-22, 19-25, 15-8), lundi à berlin, pour son deuxième match dans la compétition. Elle va devoir obtenir une victoire nette sur les Pays-Bas pour voir les demi-finales.

Les volleyeurs français se sont inclinés 3 sets à 2 contre la Bulgarie (25-23, 17-25, 25-22, 19-25, 15-8), pour leur deuxième match du tournoi de qualification olympique lundi à Berlin, au lendemain de leur victoire contre les champions d'Europe serbes.

Les Bleus devront battre les Pays-Bas mercredi (20h45), en perdant au maximum un set, pour assurer la qualification pour les demi-finales, sans dépendre des résultats des autres équipes.

Le tournoi dans la capitale allemande délivre le dernier ticket européen pour les Jeux olympiques de Tokyo, avec une concurrence forte, notamment la Serbie championne d'Europe en titre dans le groupe de la France, et l'Allemagne et la Slovénie dans l'autre groupe.

Les Français, sur courant alternatif lundi dans la Max-Schmelling Halle berlinoise, ont pris, grâce à ce tie break, un point qui pourrait s'avérer crucial en cas d'égalité au nombre de victoires à l'issue de la phase de groupe.

"On est vivant grâce aux deux sets qu'on a arrachés, c'était vraiment très très important, a déclaré Laurent Tillie, le sélectionneur des Bleus. On était un peu émoussé, en manque d'agressivité, on a vraiment de la chance d'avoir gagné deux sets. On a tellement relâché après la victoire contre la Serbie, il y a peut-être une perte de concentration, la fatigue aussi un peu, la nervosité. Mais on a sauvé l'essentiel, et on a un match pour continuer à rêver aux Jeux".

Nicolas Le Goff et Jean Patry lors de France - Bulgarie au Tournoi Olympique de qualification le 6 janvier 2020 à Berlin

Patry encore meilleur marqueur

Le pointu bulgare Tsvetan Sokolov, que les hommes de Laurent Tillie avaient réussi à contrôler lors du Championnat d'Europe il y a trois mois (victoire française 3 sets à 0 en phase de poule), a été l'homme du match (23 points), se montrant le plus décisif dans les moments importants de la rencontre, et notamment le tie break.

Les Français, arrivés amoindris à Berlin avec les absences de Thibault Rossard, Trevor Clevenot (blessés) et Stephen Boyer (raison personnelle) ont souffert d'une rotation limitée par les blessures, puisque Julien Lyneel n'a pu rentrer qu'épisodiquement et que le central Kevin Le Roux n'a pas joué.

Jean Patry, excellent contre la Serbie dimanche à la pointe de l'attaque, a une nouvelle fois terminé meilleur marqueur côté français (20 points), alors que la réception française, habituellement le point fort des Bleus, a été mise à mal par la puissance bulgare. "Ça a été un gros combat, on s'y attendait, mais c'est un bon point qui est pris, on n'a rien lâché, a réagi Jean Patry. Il ne faut pas trop qu'on cogite, on a fait de bonnes choses et il faut penser à la suite, à la Hollande mercredi. On s'attend encore à un gros combat, il y a un pointu en face assez exceptionnel. Ce ne sont pas les matches les plus faciles à jouer contre des adversaires supposés un peu moins forts".

Les Français, champions d'Europe 2015 en Bulgarie, visent une deuxième qualification consécutive aux Jeux olympiques après Rio-2016.