Benjamin Toniutti, passeur et capitaine de l'équipe de France depuis une décennie, est arrivé à Kedzierzyn-Kozle à l'été 2015 et connaît la consécration pour sa sixième saison en Pologne, avec ce triomphe européen, après avoir décroché trois titres de champion national (2016, 2017, 2019).
En éliminant les tenants du titre de Civitanova (2019) en quarts de finale, puis les Russes du Zenit Kazan, lauréats de l'épreuve de 2015 à 2018, en demi-finales, les coéquipiers de "Totti" ont déjoué les pronostics tour après tour et la finale disputée samedi soir à Vérone en terre italienne n'a pas dérogé à la règle.
Les joueurs entraînés par l'ancien passeur serbe Nikola Grbic ont pris le meilleur départ, empochant les gains des deux premières manches, 25 à 22 à chaque fois, maîtrisant la puissance du Néerlandais Nimir Abdel-Aziz, du Brésilien Lucarelli et des Serbes Srecko Lisinac et Marko Podrascanin.
Ligue des Champions
Toniutti en finale de la Ligue des champions en éliminant Ngapeth
24/03/2021 À 21:24

Deuxième sacre pour un club polonais

Un peu moins bien physiquement dans la troisième manche (25-20 pour Trentino) et dans le début du quatrième set (14-11 puis 16-13 pour Trentino), les Polonais ont pu s'appuyer sur le pointu Lukasz Kaczmarek (15 points) et sur les attaquants-réceptionneurs Kamil Semeniuk (15 pts) et Alexander Sliwa (18 pts), idéalement servis par Toniutti, pour revenir progressivement.
C'est finalement sur un ace de Kaczmarek, le seul de son match, que Kedzierzyn-Kozle a remporté le titre au bout du suspense, à sa quatrième balle de match.
Alors que la sélection nationale polonaise est double championne du monde en titre (2014, 2018) et sera la grande favorite pour le titre olympique cet été aux Jeux de Tokyo, c'est seulement la deuxième fois qu'un club polonais devient champion d'Europe, après le sacre de Sosnowiec en 1978.
Pour Grbic, vainqueur de la Ligue des champions en tant que joueur en 2000 avec Trévise et en 2009 avec Trentino, il s'agit d'une premier couronnement continental comme entraîneur, dans la salle de Vérone où le champion olympique 2000 a officié comme coach de 2015 à 2019, avant d'arriver à Kedzierzyn-Kozle.
Volleyball
Brizard : "Un titre olympique, ça donne une crédibilité qui pouvait me manquer à certains moments"
20/10/2021 À 22:08
Volleyball
Antoine Brizard : "L'objectif, c'était de sortir de la poule et on finit champion olympique"
20/10/2021 À 20:40