Getty Images

Toyota, la fête à la maison

Toyota, la fête à la maison
Par AFP

Le 06/10/2019 à 13:38Mis à jour Le 06/10/2019 à 15:06

6 HEURES DE FUJI - Après Silverstone, Toyota a aussi gagné sur son circuit de Fuji, dimanche. A ceci près que c'est la n°8 de Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Kazuki Nakajima qui l'a emporté devant la n°7 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez. La Rebellion de Bruno Senna, Gustavo Menezes et Norman Nato a complété le podium à 2 tours.

Toyota, avec la voiture N.8 devant la N.7, a réalisé un deuxième doublé en autant de courses dimanche lors des 6 heures de Fuji, 2e manche du championnat du monde d'endurance 2019-2020.

L'équipage composé du Suisse Sébastien Buemi, du Néo-Zélandais Brendon Hartley et du Japonais Kazuki Nakajima, en pole position, s'est imposé avec 33"955 d'avance sur celui formé du Britannique Mike Conway, du Japonais Kamui Kobayashi et de l'Argentin José Maria Lopez. Aux 4 heures de Silverstone en septembre, la Toyota N.7 l'avait emporté devant la N.8.

Vidéo - L'arrivée victorieuse de la Toyota de Buemi

03:36

La troisième place revient à la LMP1 N.1 de Rebellion Racing, pilotée par le Brésilien Bruno Senna, le Français Norman Nato et l'Américain Gustavo Menezes, à deux tours.

A noter la victoire en catégorie LMP2 de la N.29 du Racing Team Nederland emmené par un excellent Nyck de Vries, qui a décroché le titre en Formule 2 la semaine dernière.

Vidéo - Nakajima : "On a réussi à garder la voiture en un morceau"

00:39
0
0