DR

WEC et 24H du Mans : avec sa GT-R LM, Nissan fait l'incroyable pari du moteur avant

Avec sa GT-R LM, Nissan fait l'incroyable pari du moteur avant

Le 02/02/2015 à 10:58Mis à jour Le 14/02/2015 à 13:18

Nissan n'a pas choisi la convention pour son retour en Endurance en LMP1. Le constructeur nippon a dévoilé une GT-R à moteur avant, dimanche.

Nissan s'est offert une incomparable tribune médiatique en révélant sa GT-R LMP1 NISMO du Mondial d'Endurance et des 24 Heures du Mans lors du Super Bowl, dimanche à Phoenix. Le coup de pub, sur un marché commercial fondamental pour la marque, en valait la peine : avec son moteur avant, la machine nippone "qui ne ressemble à aucune autre voiture du Mans", détone déjà.

Avec son bolide du projet "Garage 56" aux airs de Batmobile, Nissan avait cultivé son approche différente de l'Endurance en 2012 et 2014. "La GT-R est notre routière-porte drapeau", a expliqué Roel de Vries, directeur du Marketing et de la stratégie Marque. "Cette dernière-née des GT-R est dans la lignée sportive qui remonte à trois décennies avec NISMO, la branche du sport et de la performance de Nissan. "Le Mans incite à l'innovation, les succès sur la piste conduiront donc à une plus grande innovation de notre gamme routière. Nous sommes les nouveaux au Mans ; nos rivaux sont les meilleurs du monde mais nous sommes prêts."

Preuve en est, la GT-R va débuter en WEC dès la manche d'ouverture, aux 6 Heures de Silverstone le 12 avril. Elle aura encore les 6 Heures de Spa-Francorchamps avant les 24 Heures du Mans.

0
0