Jean-Eric Vergne, Loïc Duval et Kevin Magnussen feront partie des sept pilotes engagés par Peugeot pour son retour en Championnat du monde d'endurance (WEC) en 2022, a annoncé le constructeur lundi. Paul di Resta, Mikkel Jensen et Gustavo Menezes prendront également la piste pour la marque au lion. Le Britannique James Rossiter jouera le rôle de pilote de réserve et de simulateur.
Les deux équipages qui s'aligneront en course, notamment lors des prestigieuses 24 Heures du Mans, n'ont "pas encore" été constitués, a indiqué le responsable du sport automobile au sein du groupe PSA, Jean-Marc Finot. "Il faut d'abord mieux se connaître. Il faut voir commentils (les pilotes) interagissent et comment ça peut fonctionner techniquement", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse virtuelle.

Premiers tours de piste à la fin 2021 ?

6 heures de Spa-Francorchamps
Toyota a tremblé mais l'a emporté à Spa
03/05/2021 À 10:32
Jean-Eric Vergne (30 ans) a piloté en Formule 1 entre 2012 et 2014 et a été deux fois champion de Formule E en 2017-2018 et 2018-2019 avec DS Techeetah, une autre émanation de PSA en sport auto. Il a également une expérience de l'endurance dans la catégorie intermédiaire, le LMP2. Loïc Duval (38 ans) est lui une référence dans la discipline, vainqueur des 24 Heures du Mans et champion du monde en 2013 avec Audi.
Quant à Kevin Magnussen (28 ans), il pilotait en F1 depuis 2014 et jusqu'à fin 2020 (à l'exception de 2015). Il s'essaye actuellement à l'endurance dans le championnat américain IMSA et a participé aux 24 Heures de Daytona fin janvier, son équipage jouant la victoire jusqu'à une crevaison à une dizaine de minutes de l'arrivée. Paul Di Resta (34 ans) est également passé par la F1 entre 2011 et 2013 et par l'endurance depuis 2018. Gustavo Menezes (26 ans) a remporté les 24 Heures du Mans et le championnat en LMP2 en 2016. Mikkel Jensen (26 ans) aussi, est issu de l'endurance.

Hamilton, le halo, Gasly... Nos tops de la saison 2020

Peugeot va s'engager en WEC dans la nouvelle catégorie "Hypercar" pour laquelle elle développe actuellement son prototype "entièrement construit par l'équipe (avec) l'ADN du constructeur dans la voiture", selon les termes de Jean-Marc Finot. Le premier moteur de sa future hypercar va être construit "dans les prochaines semaines" et passera au banc d'essais "avant fin février si tout va bien", précise Olivier Jansonnie, directeur technique de Peugeot Sport. Le développement aérodynamique et du châssis sont "en cours", pour publication à des fins de production "à peu près à l'été" et de premiers tours de piste espérés "avant la fin de l'année".
6 heures de Spa-Francorchamps
Toyota remporte la première course d'Hypercar
01/05/2021 À 17:39
6 heures de Spa-Francorchamps
Kobayashi signe la première pole de l'ère Hypercar
30/04/2021 À 19:24