En route pour le Rallye d'Allemagne

En route pour le Rallye d'Allemagne
Par Eurosport

Le 20/08/2004 à 09:00Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye d'Allemagne, la 10e manche du Mondial, disputée de vendredi à dimanche, autour de Trèves. Pêle-mêle : les avis de Loeb, Fréquelin, Sainz (Citroën), les enjeux pour les mécaniques et les hommes, les horaires...

ILS ONT DIT

Guy Fréquelin (Citroën, directeur du rallye) : "Baumholder en cas de météo incertaine, évoluant rapidement, est un véritable casse-tête chinois et peut devenir une totale loterie. Il découle de ceci que le 'Deutschland' ne dégagera pas forcément une hiérarchie 'asphalte' transposable aux deux autres rallyes sur cette surface..."

L'EPREUVE EN BREF

Plaque tournante : Trèves, à 10 km du Luxembourg et 50 km de la frontière française - Surface : asphalte - Total des 24 spéciales (12 différentes) : 411,06 km - Reconnaissances (deux passages) mercredi et jeudi. Shakedown jeudi. Parc d'assistance unique au bord du lac de Bostalsee, point de départ effectif du rallye, et parc fermé de fin d'Etape 1 et 2. Arrivée jugée à l'entrée de la dernière assistance.

ETAPE 1 Trèves - Trèves (135,02 km), vendredi : 8 spéciales (ES), avec 4 ES distinctes reprises une fois.

ETAPE 2 Trèves - Trèves (432,24 km), samedi : 9 ES, avec 4 ES parcourues deux fois.

ETAPE 3 Trèves - Trèves (98,38 km), dimanche : 8 ES, avec en fait 4 ES distinctes reprises une fois.

Pneus : les deux dessins de bande de roulement autorisés ont été choisis quatre semaines avant l'épreuve. Le quota personnel de chaque pilote (identifié par code barre, déclaré lundi 16 août) est de 80 pneus, dont 40 pourront être utilisés en course.

NOUVEAU

Peugeot : Cédric Robert pour la 1ère fois au volant de la 2e 307WRC officielle.


CARACTERISTIQUES ET DIFFICULTES

L'autre caractéristique de l'épreuve germanique est liée aux incertitudes de la météo : chaleur, et risque non négligeable d'orages, ou temps boudeur et pluvieux. Dans le couloir mosellan, entre Eifel et Hunsrück, les perturbations galopent à vive allure, ce qui donne une dimension inhabituelle au casse-tête que constitue le choix des pneus, effectué très en amont des spéciales. Cet aspect est compliqué encore par l'introduction de RTFZ coupant les étapes 2 et 3, puisque chaque pilote ne dispose, dans ces mini-assistances, que de trois trains de pneus pré-choisis&hellip

NOMINES CONSTRUCTEURS

Subaru Impreza : Solberg (NOR) et Hirvonen (FIN) - Citroën Xsara : Loeb (FRA) et Sainz (ESP) - Peugeot 307 : Grönholm (FIN) et Robert (FRA) - Ford Focus : Märtin (EST) et Duval (BEL) - Mitsubishi Lancer : Panizzi (FRA) et Sola (ESP)

PRINCIPAUX AUTRES PARTICIPANTS

Schwarz (ALL/Skoda Fabia), Gardemeister (FIN/Skoda Fabia), Carlsson (SUE/Peugeot 206), Warmbold (MC/Ford Focus), Loix (BEL/Peugeot 307), Kresta (POL/Skoda Fabia), Vouilloz (FRA/Peugeot 206), Sarrazin (FRA/Subaru Impreza), Bengué (FRA/Peugeot 206).

LES 5 DERNIERS VAINQUEURS

1999 Kremer (Subaru)*, 2000 Lundgaard (Toyota)*, 2001 Bugalski (Citroën)*, 2002, 03 Loeb (Citroën)

* hors championnat WRC

LE TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2004

1-Loeb (FRA/Citroën) 66 pts, 2-Solberg (NOR/Subaru) 44 pts, 3-Märtin (EST/Ford) 42 pts, 4-Grönholm (FIN/Peugeot) 42 pts, 5-Sainz (ESP/Citroën) 40 pts

LE TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2004

1-Citroën 109 pts, 2-Ford 83 pts, 3-Subaru 64 pts, 4-Peugeot 61 pts, 5-Mitsubishi 17 pts

0
0