Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3
Par Eurosport

Le 22/08/2004 à 15:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'arrivée du Rallye d'Allemagne, dimanche. Au programme : Loeb, Sainz, Fréquelin (Citroën), Duval, Märtin (Ford), Robert, Provera, Loix (Peugeot), Sarrazin (Subaru), Bengué (Peugeot)...

Carlos Sainz (Citroën Xsara, 3e) : "J'ai tout tenté pour essayer de passer Duval dimanche matin. Même un coup de poker au niveau des pneus. Mais cela n'a pas marché. Avec ce podium je suis bien placé au Championnat, troisième juste derrière Martin à un point. J'ai toujours dit que ce rallye était le plus dangereux de la saison. Cela a encore été le cas. Cependant j'ai essayé d'oublier ça et cela a plutôt bien fonctionné."

Guy Fréquelin (Citroën Sport) : "Ce ne fut pas aisé. Dans cette épreuve, il était facile pour l"équipe de faire une erreur dans les choix de pneus. Elle s"en est plutôt bien tirée. Il était facile aux pilotes de sortir de la route. Ils ont su éviter les pièges, effectuer une course aussi brillante qu"intelligente. Il était vital pour nous de ne pas céder sur l"asphalte, nous avons défendu et conservé notre bastion. Nous voici avec de beaux atouts dans les deux championnats, et une envie décuplée de ne rien lâcher mais la route est encore longue !"

Malcolm Wilson (Ford BP, directeur) : "Duval s"est montré fantastique tout au long du week-end où il fut le plus rapide et le seul à pouvoir concurrencer Loeb. Il a réalisé la plus belle course depuis qu"il est en WRC. Je pense qu"il est vraiment tout près de sa première victoire. Les deux championnats ne sont pas terminés et nous poursuivrons notre effort au rallye du Japon, le mois prochain."

Cedric Robert (Peugeot 307, 5e) : "Une expérience fantastique ! Etre au volant d"une des meilleures voitures de course et se battre contre les meilleurs pilotes du monde est vraiment un privilège. J'ai débuté l"épreuve prudemment car je voulais être sûr de voir l"arrivée. Et je pense que nous avons réussi le bon compromis entre vitesse et sécurité. Je suis enchanté du résultat !"

Corrado Provera (Peugeot Sport) : "Cédric [Robert] et Freddy [Loix] ont effectué un excellent travail. Ils confirment l’efficacité de la 307 WRC et de sa nouvelle boîte 5 vitesses. L’abandon prématuré de Marcus [Grönholm] est bien évidemment une profonde déception."

Freddy Loix (Peugeot 307, 6e) : "Ce fut un beau rallye pour nous malgré quelques soucis le premier jour. Mais ensuite tout s'est amélioré et j'ai pu gagner de nombreuses places. Ce n'était pourtant pas facile car les conditions de course changeaient tout le temps."

Rallye d'Allemagne 2004 : le bilan de Loix (Peugeot 307)

Alex Bengué (Peugeot 206, 10e) : "Je suis plutôt satisfait de mon bilan. Néanmoins, j'avais l'impression que je n'avais pas le meilleur feeling. Mais je crois que tout le monde était à la même enseigne tant les conditions étaient difficiles. Et puis je ne pouvais pas m'empêcher de penser qu'il fallait faire attention de ne pas casser la voiture dans la perspective de la Corse et la Catalogne."

0
0