Loeb : "J'ai du gérer la souffrance"

Loeb : "J'ai du gérer la souffrance"

Loeb : "J'ai du gérer la souffrance"
Par Citroën Racing

Le 19/08/2004 à 12:00Mis à jour

Les bosses finlandaises ont laminé le dos de Sébastien Loeb (Citroën), excellent 4e sur cette terre de spécialistes. Le leader du Championnat du monde revient sur son week-end de souffrances nordiques et se projète sur la saison asphalte qui arrive avec l

Quel est votre bilan "Finlande" ? Où en êtes-vous sur le plan physique ?

Lieu de votre première victoire mondiale, le Rallye Deutschland vous est toujours aussi cher ?

S.B. : Toujours ! Ce n'est peut-être pas le plus prestigieux du Mondial, mais c'est celui que mes copains d'enfance peuvent venir voir. L'Alsace est à une heure et demie de route. Il m'a également bien réussi, même s'il n'a jamais été facile à gagner. Récemment, j'ai étudié en détail les temps de l'an dernier, à la lumière des choix pneus effectués par les uns et des autres. Je me suis remémoré à quel point cela avait été &lsquochaud' jusqu'au dernier mètre. Avec les limitations des pneumatiques désormais en vigueur, les choix vont être encore plus ardus. Il va falloir jouer serré, vraiment !

L'objectif, c'est une troisième victoire consécutive ?

S.B. : J'ai effectivement une énorme envie de gagner à nouveau cette épreuve. La Xsara que j'ai pilotée en essais m'a vraiment plu. Je suis content du travail que nous avons effectué. La voiture est bien équilibrée, facile. Elle met en confiance, ce qui peut être un atout intéressant en cas de conditions de route délicates. Pour la première fois depuis un bon moment, ouvrir la route lors de la première étape ne devrait pas constituer un handicap. Nous avons de bonnes cartes à jouer&hellip et nous ne sommes pas dos au mur, ce qui nous laisse la possibilité de choisir notre tactique. J'ai confiance !

0
0