Chevrons sauvages

Chevrons sauvages
Par AFP

Le 11/08/2006 à 11:40Mis à jour

La première journée du rallye d'Allemagne s'est résumée vendredi à un duel entre les deux pilotes de l'équipe belge Kronos (Citroën Xsara), le Français Sébastien Loeb et l'Espagnol Daniel Sordo, qui se sont partagé les huit spéciales disputées près de Trè

Les deux hommes ont d'ores et déjà creusé des écarts abyssaux et relégué les autres concurrents, dont le Finlandais Toni Gardemeister (Citroën Xsara), 3e, à plus de 2 minutes. Si Loeb devance de 42 sec et 7/10 son jeune coéquipier de 22 ans au classement général de cette neuvième manche du Championnat du monde, il semble toutefois avoir enfin trouvé un adversaire à sa mesure sur asphalte.

Duo en duel

Parti pour effectuer un récital sur des routes allemandes qu'il connaît et apprécie particulièrement pour s'y être imposé lors des quatre dernières éditions, le double champion du monde en titre a vite dû déchanter en sentant derrière lui le souffle du talentueux Sordo, étonnant de maîtrise pour sa première saison complète en WRC.

La loterie des pneumatiques

"C'était un très bon jour, a indiqué l'Espagnol. Je n'ai pas connu de problèmes à part le fait de caler dans l'ES3. En plus, je ne ressens aucune pression du fait de ma promotion en tant que N.2."

Il pointe à la 4e place, à 2 min 11 sec et 4/10e de Loeb, juste devant le Norvégien Petter Solberg (Subaru Impreza). Les deux Nordiques, comme l'ensemble du plateau, ont été victimes de leurs choix de pneumatiques devenus une véritable lotterie en raison des variations climatiques incessantes, pluies et éclaircies se succédant tout au long de la journée. Loeb, parti avec des gommes pluies tendres, a semble-t-il tiré le bon numéro.

"On a eu de bonnes informations concernant les pneus au contraire de Grönholm et des Ford, a expliqué Loeb. Il a plu beaucoup plus que ce que l'on pensait et ils n'ont pas bien intégré ce paramètre. Donc on a pu creuser l'écart. Mais il faut rester concentré. Nous non plus, nous ne sommes pas à l'abri d'une faute."

Alors que la deuxième partie de la saison ne fait que commencer, les malheurs de Grönholm sont un coup dur pour le suspense au Championnat du monde où Loeb le devance déjà de 29 points.

0
0