dpa

Loeb décroche la lune

Loeb décroche la lune
Par AFP

Le 14/08/2006 à 09:15Mis à jour

En s'imposant, en Allemagne, pour la 5e fois de suite, Loeb (FRA/Citroën) rejoint Sainz. au palmarès des victoires en WRC. Il devance aujourd'hui Sordo (ESP/Citroën) et Grönholm (FIN/Ford) et conserve sa place de leader au championnat 2006.

Le Français Sébastien Loeb (Citroën Xsara) est entré dans la légende du sport automobile avec son succès au rallye d'Allemagne, dimanche à Trèves, le 26e de sa carrière en Championnat du monde qui en fait l'égal de l'Espagnol Carlos Sainz.

Il ne serait alors plus qu'à une seule unité d'un autre monstre sacré des rallyes, le Finlandais Tommi Makinen. "C'est un grand moment pour moi, a déclaré le Français. L'Allemagne c'est un rallye que je gagne tout le temps. J'y ai beaucoup de supporteurs. Le record de Sainz, c'est le record le plus excitant. Je n'ai jamais caché que cet objectif me tenait à coeur, en raison du respect que m'inspire sa carrière. Mais maintenant, je rêve de battre son record."

Confiance et maîtrise

Pour parvenir à ses fins, Loeb n'a pas franchement eu à forcer son talent. En tête dès la première spéciale, il a une nouvelle fois démontré son art du pilotage sur asphalte et sa capacité à déjouer les pièges de la météo, particulièrement capricieuse dans cette partie de l'Allemagne.

Le Finlandais, lui, est sorti de la route (ES1), a effectué un tête-à-queue (ES9) avant de se reprendre avec le retour du beau temps, samedi, et d'arracher une place sur le podium à 2 min 19 sec 2/10e de Loeb. Tout cela malgré une voiture dotée d'une nouvelle évolution du moteur Ford."Le résultat n'a pas été fantastique, a affirmé Grönholm. On aurait peut-être été plus proche s'il n'avait pas plu. On n'était pas prêt pour ce genre de conditions."

Sordo s'affirme

"Il a commencé très fort et a été plus rapide que moi le 2e jour (samedi), a expliqué Loeb. J'ai dû m'accrocher pour rester en tête. Il a été très impressionnant et il devient de plus en plus dangereux. Il n'a pas une grande expérience en WRC mais il ne commet pas beaucoup de fautes."

Les autres têtes d'affiche ont déçu, à l'image du Norvégien Petter Solberg (Subaru Impreza), qui a abandonné sur casse moteur (ES9). En fin de semaine en Finlande, Grönholm et Solberg seront en terrain connu et voudront absolument une revanche. Mais Loeb, qui n'a jamais remporté l'épreuve, devrait être motivé à l'idée d'accrocher un 15e rallye différent à son palmarès et de dépasser pour de bon Carlos Sainz.

Imago

0
0