Les déclarations du Rallye de Catalogne

Les déclarations du Rallye de Catalogne
Par Eurosport

Le 26/10/2003 à 18:00Mis à jour

Voici ce qu'ont dit les principaux acteurs à l'arrivée de la 3e et dernière étape du Rallye de Catalogne, dimanche. Au programme : Panizzi, Grönholm, Provera (Peugeot), Loeb, Sainz, Fréquelin (Citroën), Märtin, Duval, Hirvonen (Ford), Solberg (Subaru)...

AudioPanizzi (Peugeot) : "J'ai foncé, foncé, foncé"

Marcus Grönholm (Peugeot 206 WRC, 6e) : "C'est un bon résultat après une épreuve qui a été un 'challenge' pour nous. La première journée nous avons perdu beaucoup de temps à cause d'un mauvais choix de pneus, mais également, je n'ai jamais été très en confiance avec l'auto. Nous sommes revenus aux mêmes réglages que ceux de la Corse mais qui n'étaient pas les meilleurs pour l'Espagne. Ensuite, nous avons modifié quelques réglages de suspensions, ce qui m'a un peu aidé, mais il n'y avait toujours pas de grip dans les spéciales de ce matin. Avec les bons pneus j'ai pu réaliser un meilleur temps scratch cet après-midi et finir sixième. Avant tout, je veux féliciter Gilles, qui a réalisé un super job !"

Corrado Provera (Peugeot Sport, directeur) : "La 206 WRC est vraiment une voiture fantastique et Gilles un excellent pilote. Nous sommes très heureux de cette victoire que nous attendions depuis longtemps&hellip Bravo à tous !"

AudioProvera sur le week-end espagnol de Peugeot

________________________________________________________________

L'interview de Sébastien Loeb

Carlos Sainz (Citroën Xsara WRC, 7e) : "C'est très serré maintenant au championnat. J'ai une bonne chance mais mon équipier (Sébastien Loeb) aussi. Je ne laisserai pas tomber tant que ce ne sera pas devenu mathématiquement impossible."

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : " J'ai pour habitude d'être très prudent tant que l'arrivée n'est pas atteinte. Et ce n'est pas cette fin de course qui me fera changer d'attitude. Nos deux voitures les mieux placées sont touchées simultanément et nous perdons le bénéfice d'une course superbement menée jusque là. Nous allons bien évidemment analyser à fond ce qui s'est produit et en tirer les leçons. Ce qui est très positif, c'est que deux de nos pilotes sont en tête de leur championnat et que nous conservons la tête de la compétition 'Constructeurs'. Vous pouvez compter sur nous pour défendre ces positions avec acharnement au Pays de Galles..."

________________________________________________________________

Markko Märtin (Ford Focus WRC, 3e) : "Quand l'adhérence diminue, les voitures prennent moins d'appui, réduisant ainsi la force centrifuge.Cela m'a permis de moins souffrir au niveau du coup et du dos. En fait, ce rallye a été une bagarre permanente contre la douleur, contre les routes et pour finir contre la météo. Mon objectif était de gagner un rallye sur asphalte. Je n'y suis pas parvenu mais nos performances montrent que la Ford Focus est la voiture idéale sur cette surface. Nous avons modifié les réglages au début de la troisième étape. Mais ce n'est que dans la deuxième boucle que le comportement s'est révélé parfait après avoir choisi des gommes plus tendres. En constatant les écarts à l'arrivée, nous n"avons vraiment pas été loin de la victoire en Catalogne..."

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRC 2002, 14e) : "J'ai raté un carrefour mais le principal est d'avoir réussi à terminer cette épreuve que je découvrais. Ma course a été émaillée de plusieurs incidents. Néanmoins, j'ai beaucoup appris durant ces trois journées, notamment sur les routes détrempées. Je me sens plus à l'aise sur l'asphalte."

_________________________________________________________________

Petter Solberg (Subaru Impreza WRC, 5e) : "Ça fait longtemps que je n'avais pas été aussi heureux de finir 5e ! Je suis à un point au Championnat et je vais tout tenter lors de la manche finale en Grande Bretagne. Néanmoins ce ne sera pas facile. Sébastien est très bon sur la terre, Carlos est un gars intelligent et Richard aura faim de succès."

0
0