Les déclarations de l'étape 1

Les déclarations de l'étape 1
Par Eurosport

Le 14/05/2004 à 14:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies au cours de l'étape 1 du Rallye de Chypre, vendredi. Au programme : Loeb, Sainz (Citroën), Grönholm, Rovanperä (Peugeot), Solberg (Subaru)...

Harri Rovanperä (Peugeot 307, 2e à 10.7 sec) : "C'est super pour moi. Les conditions étaient difficiles mais je n'ai pas à me plaindre. La 307WRC s'est montrée très solide et nous a permis d'attaquer à un bon rythme sans devoir prendre de risques inutiles. Il y a ici tellement de gros rocher sur la route qu'un problème peut très vite arriver. C'est pourquoi il vaut mieux éviter de penser à ce qui peut advenir... Ce pourrait être n'importe quoi !"

Sébastien Loeb (Citroën Xsara, 3e à 20.1 sec) : "C'est vrai, j'étais sur un rythme lent dans la première spéciale. Nous l'avions reconnue à 20 km/h avec un 4x4 conduite à droite, ce qui n'est pas l'idéal. J'ai sans doute été trop prudent... En modifiant légèrement le réglage des différentiels de la Xsara après l'ES1, j'ai gommé la pointe de souvirage qui me gênait. La voiture enroulant mieux les virages, son bon comportement a accru ma confiance et j'ai pu hausser le ton... (...) J'ai encore conduit sur la défensive dans la partie cassante (ES4). C'était vraiment 'pourri', j'ai préféré assurer. Finalement, je crois que cette spéciale n'est pas pour moi&hellip"

Carlos Sainz (Citroën Xsara, 5e à 26.7 sec) : "En utilisant le levier classique et la pédale d'embrayage, j'ai perdu un peu de temps. Par contre, heurter la boîte de chronométrage à l'arrivée de l'ES3 ne m'a rien coûté."

Petter Solberg (Subaru, 9e à 5 min 39.6 sec) : "Un problème d'amortisseur a transformé ma Subaru en véritable pelle dans les ornières (ES47). Du sable est rentré dans le radiateur. J'ai dû m'arrêter deux fois pour que la température baisse, pour sauver les pneus aussi."

0
0