From Official Website

Sordo "étonnamment mature"

Sordo "étonnamment mature"
Par Eurosport

Le 18/09/2006 à 10:00Mis à jour

Marc Van Dalen, le patron de l'équipe Kronos Racing, ne tarit pas d'éloges Dani Sordo, promu par l'usine Citroën Sport aux côtés de Sébastien Loeb en WRC 2007.

Saint-Coud, 5 septembre dernier : Citroën présente officiellement sa C4 WRC et Guy Fréquelin, patron de la branche sport du chevron, intronise en présence de Claude Satinet, le directeur général de Citroën automobiles, Dani Sordo et Marc Marti comme second équipage pour le Mondial 2007. Champion Junior WRC 2005, Dani Sordo gravit à 21 ans un échelon supplémentaire vers les sommets. En 2006, l'Espagnol devait défendre son titre en JWRC sur une C2 de Citroën Sport mais il juge le moment venu de poursuivre sa progression au volant d'une Citroën Xsara, engagée par Kronos Racing. D'abord comme troisième pilote de la structure belge, puis finalement comme deuxième pilote officiel, en remplacement du défaillant Xevi Pons.

2e sur l'asphalte espagnol et allemand, 3e sur celui de France, 3e sur la terre italienne, 3e du championnat du monde, le Cantabre a rapidement étayé l'hypothèse d'une complémentarité avec Sébastien Loeb. Pour Marc Van Dalen, tout ceci est logique.

"Nous sommes tous formidablement heureux pour Dani. Et fiers d'avoir accompagné son 'éclosion' depuis qu'il nous a rejoint au Monte Carlo 2005 pour débuter sa campagne en championnat Junior" , déclare le directeur de Kronos Racing, à quelques jours du déplacement à Chypre. "A 21 ans, il arrivait avec déjà une très bonne réputation. Nous avons effectivement constaté qu'il était fort rapide, intelligent et étonnamment mature. Très motivé, il apprend à une vitesse étonnante et commet très peu d'erreurs : ses deux mésaventures récentes sont les premières en dix-huit épreuves mondiales avec Kronos."

Sordo a tapé un rocher de face en Finlande, à 120 km/h, et a perdu le bénéfice de sa 7e place au Japon à cause, sévèrement sanctionné par les commissaires pour sa lenteur à remettre son harnais après une intervention auprès d'un concurrent en difficulté. A part ça, l'histoire ressemble à un sans-faute.

"En ce qui concerne le Rally Japan, je retiens qu'avant d'oublier de rattacher correctement son harnais dans l'avant-dernière spéciale, ce qui a valu son exclusion, il avait parfaitement rempli sa 'mission'", souligne Marc Van Dalen. "Sur un terrain très difficile, qu'il découvrait, il était détenteur de quatre points 'Constructeurs'. Je crois fermement qu'il sera en 2007 un parfait lieutenant pour Sébastien."

0
0