Perth verbatim

Perth verbatim
Par Eurosport

Le 10/11/2005 à 20:00Mis à jour

Impressions de pilotes du championnat du monde WRC avant le Rallye d'Australie. Au programme : Loeb, Duval, Fréquelin (Citroën), Solberg, Atkinson (Subaru), Nicolas (Peugeot), Gardemeister, Kresta (Ford)...

François Duval (Citroën Xsara) : "Je ne me fixe pas de place à atteindre. Sur ce terrain, je ne pense pas pouvoir me battre pour gagner. Je vais là-bas pour montrer que je peux signer de bons temps et garder la voiture sur la route..."

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "Le Rallye d'Australie est une épreuve faite de spéciales très rapides au sol instable, avec des arbres souvent très proches. Si nous pouvons en outre éviter de casser du matériel, cela vaut mieux. Cela fait aussi partie de la maîtrise des budgets..."

Chris Atkinson (Subaru Impreza) : "C'est fantastique d'aller à la maison et après ma première année dans le championnat du monde, il sera intéressant de voir le soutien que nous aurons. Ce sera seulement ma deuxième fois sur le rallye à Perth, je n'ai pas un énorme avantage. Ma maison est à 4000 kilomètres de là, sur côte Est !"

Toni Gardemeister (Ford Focus) : "J'aime le pays et le rallye. Les routes sont rapides et semblables à mon épreuve nationale, en Finlande. Elle est également glissante, avec des arbres juste à côté de la route. Si un pilote fait une erreur, il est facile d'avoir de gros ennuis."

Roman Kresta (Ford Focus) : "Je suis excité au sujet de conduire la nouvelle Focus RS WRC. Je suis allé chez M-Sport pour fixer ma position de baquet après le Rallye de Catalogne et j'ai conduit la voiture lentement autour des raisons de Dovenby Hall environ 300 mètres. La technologie est fantastique mais est ce sur quoi vous comptez lorsque sort une nouvelle Ford Focus RS WRC."

0
0