Déclarations de l'étape 3

Déclarations de l'étape 3
Par AFP

Le 30/10/2005 à 12:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies au cours de l'étape 3 du Rallye d'Espagne, dimanche. Au programme : Loeb, Satinet, Fréquelin (Citroën), Hirvonen (Ford), Solberg (Subaru)...

C'est un super week-end avec en plus la nouvelle du retour de Citroën en 2007. Cette saison l'équipe était plus rodée, moi aussi, j'ai plus d'expérience, cela m'a permis de gérer plus facilement mes courses, de gagner plus souvent. C'est vraiment une saison parfaite. Dix victoires, on ne pouvait espérer tant en début de saison. Egaler Didier Auriol, oui je me rapproche de mon ami Carlos (Sainz), ce n'est pas mal. C'est un record qui me paraissait difficile à battre il y a quelques temps. On s'en rapproche bien. C'est le record qui me tient le plus à coeur. Il y a très peu de pilotes au-dessus de 20 victoires donc cela fait plaisir".

Claude Satinet (Automobiles Citroën, directeur général) : "Un des objectifs de l"année était la défense du titre Constructeurs. Pour nous, ce titre complète celui attribué aux Pilotes car il nécessite la compétitivité et la fiabilité de deux voitures, de deux équipages. Il met en évidence de manière encore plus claire la valeur d"une Marque, la compétence et la motivation de son équipe technique."

L'an prochain ne sera pas une année sabbatique. Ce sera une saison où Citroën ne sera pas engagé officiellement mais par l'intermédiaire d'une équipe privée, tout du moins Sébastien, que l'on ne connaît pas encore actuellement. En ce qui concerne le développement la C4 on aura à coeur, tout Citroën Sport, de la développer pour qu'elle soit prête pour 2007. J'espère pouvoir décider cette semaine l'équipe privée qui fera courir Sébastien. Au plus tard, juste avant de partir en Australie pour le dernier rallye. Seb continue l'aventure avec nous et l'important c'est que l'on n'arrête pas d'écrire une histoire qui est fantastique".

Mikko Hirvonen (Ford Focus, 3e) : "J'ai choisi des gommes un peu trop tendres ce matin. Mais hier, j'ai fait un choix judicieux dans le premier groupe qui m'a permis de me retrouver aux avant-postes".

Nicolas Bernardi (Peugeot 307, 6e) : "Je viens de vivre deux belles courses et je suis vraiment très content des résultats que j"ai obtenus. J"avais démarré prudemment en Corse car je me suis trouvé opposé à des pilotes qui connaissaient parfaitement leur voiture. J"ai très bien travaillé avec mon ingénieur Eric Mommet, l"équipe a été vraiment formidable avec moi et dès le samedi j"étais dans le coup. Je suis aussi fier d"avoir pu me battre et de m"être hissé quelquefois à la hauteur d"une référence comme Marcus Grönholm. Je reprends dès demain le volant de la 206WRC pour préparer la prochaine manche du Championnat de France où j"espère remporter le titre 2005."

Jean Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur) : "Une dernière journée sans problème pour Nicolas Bernardi qui a assuré sa sixième place. Parti ce matin en gomme tendre, il s'est rapidement rendu compte qu'il ne pourrait pas aller chercher Kresta qui le précédait de 11 secondes au classement. Nous savions que sur un terrain sec nous ne pourrions pas lutter contre les Citroën ; malgré des conditions défavorables, nous étions satisfaits de la troisième place de Marcus Grönholm, jusqu'à la grosse déception de son abandon. L'ensemble de l"équipe a alors trouvé une nouvelle motivation avec les performances de Nicolas qui s'est battu au même niveau que Marcus Grönholm."

Petter Solberg (Subaru, 13e) : "Ça s'est amélioré aujourd'hui ! Nous avons bien réglé les amortisseurs et les différentiels, et cela nous a permis de faire des tests ces deux derniers jours en conditions de compétition, ce qui sera utile pour la prochaine manche ici, en mars."

0
0