Les déclarations de l'étape 1

Les déclarations de l'étape 1
Par Eurosport

Le 29/04/2005 à 16:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies à l'issue de l'étape 1 du Rallye d'Italie, vendredi. Au programme : Loeb, Elena (Citroën), Solberg, Atkinson, Sarrazin (Subaru), Gardemeister (Ford)...

Sébastien Loeb (FRA/Citroën Xsara N.1) : "Dès le deuxième virage (ES1), j'ai senti que je mes réglages de suspension étaient un peu trop souples. L'arrière avait tendance à trop bouger. Ensuite, j'ai été gêné par la poussière de Petter [Solberg] dans la partie en sous-bois. Entre l'ES1 et l'ES2, j'ai modifié mes réglages en jouant sur les 'clics' d'amortisseurs, aussi bien à l'avant qu'à l'arrière. Dès le départ de l'ES2, j'ai su que j'étais allé dans la bonne direction. Les &lsquopartiels' l'ont laissé pressentir, et nos meilleurs temps dans les deux spéciales terminant la première boucle l'ont confirmé ! Le seul point à signaler est un toucher de pédale de frein perfectible, parfois un peu gênant. J'ai été prudent dans les passages cassants. J'ai crevé deux fois, mais la mousse ATS a parfaitement rempli son office, et je n'ai pas perdu de temps. Bref, une bonne journée !"

Daniel Elena (MC/Citroën Xsara N.1, co-pilote) : "L'an dernier, en fin de première étape, nous étions à 34.8 s de Petter. Ce soir, il est à 31.7 s de nous. Grâce au progrès de notre Xsara et de Michelin, nous avons inversé la tendance, comme ce fut le cas en Nouvelle-Zélande. L'arrivée est bien sûr encore loin, mais je ne peux m'empêcher d'espérer le même dénouement..."

Petter Solberg (NOR/Subaru Impreza N.5) : "Je suis heureux de finir l"étape en seconde position. Ouvrir la route n"était pas facile car c"était très glissant. J'ai d"ailleurs fait quelques tête-à-queue ce matin. Je pense que nous allons assister à une belle compétition dans les deux jours à venir."

Chris Atkinson (AUS/Subaru Impreza N.6) : "C'est décevant de ne pas rallier l'arrivée. La pierre que j'ai heurtée est sortie de terre avec le passage des voitures et j'ai fait partie des trois concurrents qui sont passés dessus au mauvais moment. La voiture n'est pas trop endommagée. J'espère donc pouvoir repartir demain afin d'étoffer mon expérience."

Stéphane Sarrazin (FRA/Subaru Impreza N.19) : "Mon sentiment est très positif à l'issue de cette première journée. Mon départ était peut-être un peu trop prudent. Mais j'ai ensuite attaqué un peu plus et j'ai pu faire des temps comparables à des pilotes qui ont beaucoup plus d'expérience que moi. Je disputais aujourd'hui ma première étape dans un rallye sur terre et je voulais éviter d'en faire de trop. C'est très encourageant et je suis impatient de reprendre le volant demain matin."

Toni Gardemeister (FIN/Ford Focus N.3) : "Après le choc sur la roue avant droite (ES1), la tenue de route s'est dégradée. La biellette était tordue! Durant les deux chronos suivants, j'ai dû rouler très prudemment sans prendre le moindre risque. Heureusement, La mousse ATS a tenu jusqu'à la fin, empêchant le pneu de se dégonfler (...) Il y avait beaucoup de pierres sur la route après le premier passage. Mais j'ai réussi à attaquer car je me sentais en confiance dans la voiture qui s'est montrée très performante."

0
0