Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3
Par Eurosport

Le 01/05/2005 à 21:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies à l'issue de l'étape 3 du Rallye d'Italie, dimanche. Au programme : Loeb, Fréquelin (Citroën), Solberg, Atkinson, Sarrazin (Subaru), Grönholm, Märtin, Nicolas (Peugeot), Rovanperä (Mitsubishi)...

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "Nous gagnons coup sur coup, à la régulière, sur deux terrain différents, où nous étions plutôt dominés l'an dernier. La victoire aux antipodes nous autorise des espoirs pour les rallyes sur &lsquoterre rapide'. Le succès sur le parcours sarde est également prometteur, dans la mesure où la chaleur et certains passages très cassants annoncent ce qui nous attend dans les trois prochains rallyes. La Xsara et les pneus Michelin ont formé une nouvelle fois la combinaison gagnante. Sébastien a parfaitement exploité ce potentiel. Mon seul regret est évidemment que ceci ne se concrétise pas de manière plus nette au championnat &lsquoConstructeurs'."

Stéphane Sarrazin (FRA/Subaru Impreza, 12e) : "Il y a une semaine, je n'avais encore jamais couru sur la terre et je pense que j'ai bien progressé sur l'ensemble du week-end. Je me suis battu avec des pilotes comme Kresta, Henning ou Higgins qui ont beaucoup plus d'expérience que moi. Je n'ai pas pris beaucoup de risques car je manque encore d'expérience sur la terre mais ce fut une bonne entrée en matière avant mon prochain rallye sur la même surface (Grèce)&hellip"

Marcus Grönholm (FIN/Peugeot 307, 3e) : "Je n'étais pas sûr du tout de pouvoir passer Harri Rovanperä, surtout quand j'ai vu qu'il avait été plus rapide dans la première spéciale ce matin. J'ai pensé que ma seule chance était de lui mettre la pression et cela a dû marcher puisqu'il est sorti dans la suivante. Cela a été un rallye difficile, peut-être le plus difficile de l'année mais la voiture a été parfaitement fiable ce qui est très encourageant. Maintenant je voudrais trouver un peu plus de vitesse."

Jean-Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur) : "Bon rallye pour Peugeot au Championnat Constructeurs : nous marquons 11 points et restons en tête avec 11 points d'avance sur Citroën et 18 sur Subaru. La grosse satisfaction est que nous n'avons pas eu le moindre souci sur nos voitures. Le couple Loeb/Citroën était intouchable mais sans son tonneau, Marcus pouvait espérer terminer deuxième. Il est clair que nous devons continuer à travailler afin de mettre à disposition de nos pilotes une voiture adaptée à leur souhait et surtout poursuivre notre collaboration avec Pirelli pour nous permettre de pouvoir gagner des rallyes

Harri Rovanperä (FIN/Mitsubishi Lancer, abandon ES13 - accident) : "Nous avons percuté une pierre et cassé l'une des pièces de la suspension avant droite. Nous n'avions pas de pièces de rechange dans la voiture et nous avons essayé de résoudre ça avec des outils et des clips, mais nous ne sommes parvenus qu'à faire trois ou quatre kilomètres avant que cela casse à nouveau. C'est décevant mais nous étions d'accord sur le fait qu'il fallait y aller aujourd'hui et ce sont des choses qui arrivent. C'est mieux de se battre pour le podium. Nous avons prouvé être capables d'attaquer dans ces conditions et sur un parcours sans encombres, la voiture peut être très compétitive."

0
0