Début de marche arrière...

Début de marche arrière...
Par AFP

Le 25/06/2005 à 05:00Mis à jour

Les commissaires du Rallye de Grèce n'ont pu résister à un paddock indigné et ont ouvert la voie vendredi après-midi à une disqualification des Subaru de Petter Solberg, Chris Atkinson et Stéphane Sarrazin et à la Mitsubishi de Gigi Galli.

[24/06/05] - Les commissaires du rallye de Grèce, huitième épreuve du championnat du monde, ont indiqué dans un communiqué publié vendredi en fin d'après-midi à Lamia "qu'ils se réservaient le droit de changer leur décision d'infliger une amende aux Subaru et à Mitsubishi", en fonction du résultat de l'étalonnage de la balance qui a servi à la pesée des voitures.

Les trois Subaru de Petter Solberg, Chris Atkinson et Stéphane Sarrazin, ainsi que la Mitsubishi de Gigi Galli avaient été pesées sous le poids minimum autorisé (1230 kg) après la superspéciale du stade olympique d'Athènes jeudi soir.

Habituellement passible de l'exclusion, cette faute n'avait été sanctionnée que par des amendes à Solberg (30.000 euros), Atkinson (20.000), Sarrazin et Galli (10.000) provoquant la colère et l'incompréhension des autres concurrents.

Face au tollé général, et à une demande d'explication de Peugeot, Citroën, Ford et Skoda, les commissaires se sont ainsi offerts une porte de sortie. La balance sera examinée par le ministère grec du développement et du département de métrologie à Athènes.

Si la balance se révèle défectueuse, les amendes seront retirées. Si au contraire, elle est déclarée conforme, l'exclusion des quatre voitures pourra être prononcée. Réponse lundi ou mardi. Soit après l'arrivée du rallye de Grèce.

0
0