Les déclarations de l'étape 2

Les déclarations de l'étape 2

Les déclarations de l'étape 2
Par Eurosport

Le 25/06/2005 à 10:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies à l'issue de l'étape 2 du Rallye de Grèce, samedi. Au programme : Loeb, Sainz (Citroën), Gardemeister (Ford), Grönholm, Märtin, Nicolas (Peugeot)...

Carlos Sainz (Citroën, 3e) : "La voiture est à mon goût, le physique est OK, je prends beaucoup de plaisir même s'il fait très, très chaud. Ramener des points à Citroën reste l'objectif principal. Si je peux l'atteindre en terminant sur le podium, ce sera un plus..."

Toni Gardemeister (Ford, 2e) : "Nous avons eu une bonne bagarre avec Carlos [Sainz]. Nous voulions être devant lui et je savais que si je pouvais pousser un peu plus je pouvais le faire. J'ai roulé sur beaucoup de pierres et il semble que ce rallye me convient, à moi, et spécialement à la Focus. Ça va être difficile dimanche sur des routes que nous ne connaissons pas mais les spéciales sont nouvelles pour tous. Nous ferons de notre mieux pour garder Carlos derrière."

Markko Märtin (Peugeot, 8e) : "Une bonne journée, sans aucun problème. Nous avons fait de bons choix de pneus dans toutes les spéciales et la voiture s'est montrée très fiable. Il y a sans doute des petites choses à faire à l'assistance mais nous allons avant out penser à ramener la voiture jusqu'à l'arrivée."

Jean Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur) : "Une triste nouvelle nous est tombé sur la tête dans l'après-midi lorsque Marcus nous a signalé un problème de transmission. Jusque-là, il avait rivalisé avec Loeb, bien que celui-ci lui ait régulièrement repris quelques secondes dans chaque épreuve et se soit construit un léger avantage. Maintenant quatrième, il sera difficile à Marcus de revenir sur Sainz et Gardemeister qui le précèdent. Mais attention, cette dernière étape est la plus cassante du rallye, il faudra être prêt à saisir la moindre occasion qui pourra se présenter ! "

0
0