Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3
Par Eurosport

Le 26/06/2005 à 09:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies à l'issue de l'étape 3 du Rallye de Grèce, dimanche. Au programme : Loeb, Sainz (Citroën), Gardemeister, Grönholm (Ford), Solberg, Sarrazin (Subaru)...

Carlos Sainz (Citroën Xsara, 3e) : "Il y a un mois je suivais le parcours de Citroën dans la presse. Je téléphonais amicalement à l'équipe sans me douter le moins du monde que je reprendrais le volant d'une Xsara WRC en course. Et me voilà à la conclusion d'un formidable week-end. Je suis fier d'avoir réussi le pari que m'a proposé Guy (Fréquelin). Fier d'avoir marqué en deux courses des points utiles. L'équipe a repris la tête du classement et j'espère qu'elle va la garder. Elle le mérite. Quant à moi, je termine sur le podium mon histoire en championnat du monde des rallyes, dans le pays où j'ai enlevé ma première victoire il y a quinze ans. Quel sportif ne rêverait pas d'une pareille conclusion ?".

Marcus Grönholm (Peugeot 307, 4e) : "Nous ne pouvions rien faire dimanche. La seule chose qui pouvait arriver était que l'on fasse une erreur et que l'on sorte de la route. Il fallait seulement ramener la voiture jusqu'à l'arrivée et assurer les points. Ce fut un rallye décevant car nous avons mené presque toute la première journée et nous avions enfin une chance de nous battre pour la victoire. Le côté positif est que notre voiture s'est montrée performante. C'est sur cela que nous devons nous concentrer dorénavant".

Stéphane Sarrazin (Subaru, 13e) : "Vendredi et samedi, j'ai eu quelques problèmes dans mes choix de pneus et j'ai subi quelques crevaisons qui ont cassé mon rythme sur ce rallye mais le fait de pouvoir repartir le samedi dans le cadre de la réglementation Superally m'a donné plus de temps pour travailler sur les réglages de la voiture et je pense que cela a été bénéfique. Je suis dans l'ensemble satisfait de ma performance. J'ai le sentiment de bien progresser et je suis confiant pour l'avenir."

David Lapworth (Subaru World Rally Team, directeur sportif) : "Petter a vécu une course frustrante. Après des problèmes rencontrés en début de course, il n'a pas vraiment pu montrer ce dont il était capable sur ce terrain. Il serait d'autre part très facile de sous-estimer la performance de Stéphane dont les résultats ne reflètent pas la valeur de sa prestation. Ses chronos dans les dernières spéciales étaient impressionnants compte tenu de la position qu'il occupait sur la route. S'il continue de progresser ainsi, il deviendra un compétiteur aussi sérieux sur la terre que sur l'asphalte."

0
0