Les déclarations de l'étape 1

Les déclarations de l'étape 1

Les déclarations de l'étape 1
Par Eurosport

Le 21/01/2005 à 21:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies au cours de l'étape 1 du Rallye de Monte-Carlo, vendredi. Au programme : Loeb, Duval (Citroën), Grönholm, Märtin (Peugeot), Gardemesiter (Ford), Solberg, Sarrazin (Subaru)...

François Duval (BEL/Citroën Xsara N.2, 2e à 32.7 sec) : "Difficile d'espérer mieux ce soir que cette place. Je ne l'attendais pas forcément aussi tôt dans le rallye. Nous ignorions à quel rythme allaient rouler nos adversaires... Au même endroit que Seb, j'ai effectué le même tête-à-queue moteur calé pour la même raison. J'ai eu un souci de baisse d'efficacité des freins dans l'ES3. Le problème a été solutionné, et j'ai pu disputer l'ES4 normalement..."

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "Compte tenu du rythme imposé par Seb et de ce que sa cadence révèle du potentiel de la Xsara, je ne suis pas étonné de la place de François. Son énorme talent lui permet d'exploiter d'emblée les qualités de la voiture..."

Markko Märtin (EST/Peugeot 307 N.8, 6e 1 min 39.1 sec) : "La première épreuve (ES1) était piégeuse et très étroite dans la descente du col ; c'était difficile de placer la voiture, particulièrement pour moi qui n'ait pas encore l'habitude de la largeur de la 307WRC ! Dans la suivante, la voiture manquait de stabilité vers la fin, peut-être dû aux pneus que nous avons goujés ce matin. Dans la troisième épreuve, j'ai dû faire une man&oeliguvre dans une épingle droite très serrée et j'ai calé, perdant un peu de temps. Je dois encore me familiariser avec la voiture pour en tirer la quintessence !"

Corrado Provera (Peugeot Sport, directeur) : "Marcus a été exceptionnel, rapide et efficace, en confiance totale avec la voiture. Markko a fait une petite faute dans la spéciale 3 sinon il se battrait pour la quatrième place. Nous devons encore apprendre les pneus Pirelli et travailler de concert avec nos amis transalpins, particulièrement sur les pneus pour asphalte sec."

Roman Kresta (RTC/Ford Focus N.4, 10e à 2 min 41.2 sec) : "Une matinée difficile. Mes chronos n'étaient pas terribles mais j'ai piloté prudemment. Tout est nouveau pour moi, mais les sensations sont bonnes avec la Focus et mon choix de pneus étaient bon. Nous avons fait de bons chois de pneus toute la journée."

Stéphane Sarrazin (FRA/Subaru Impreza N.6, 9e à 2 min 15.1 sec) : "J'ai fait un choix de pneus peut-être trop tendre (ES1 et 2). Dans l'ES3, des petits problèmes de freins nous ont empêchés d'aller plus vite et un demi tête-à-queue dans la dernière. Dans l’ensemble, j’ai vécu une bonne première journée de course avec l'équipe. J'ai pris du plaisir avec la voiture mais je ne suis pas très satisfait de ma neuvième place, je pense que j’aurais pu mieux faire."

David Lapworth (Subaru, directeur sportif) : "Stéphane [Sarrazin] a accompli un excellent travail. Il s'est montré très prudent dans les portions les plus piégeuses. Mais la lecture de nos chronos intermédiaires et dans des secteurs où il pouvait attaquer plus librement, a montré qu'il peut déjà égaler les performances des meilleurs."

Alexandre Bengué (FRA/Skoda Fabia N.12, 12e à 3 min 24.2 sec) : "Une journée d'apprentissage pour Caroline (sa navigatrice) et moi. J'ai pris un bon départ puis j'ai eu des problèmes, en partie à cause de la technique, en partie à cause de moi car j'ai besoin de temps pour connaître la voiture."

0
0