Duval : "Je me sens 'chez moi'"

Duval : "Je me sens 'chez moi'"

Duval : "Je me sens 'chez moi'"
Par Citroën Racing

Le 16/01/2005 à 15:00Mis à jour

Le Belge François Duval, nouvel équipier de Sébastien Loeb, explique à quel point il s'est de suite senti à l'aise dans la Citroën Xsara. De bon augure avant ses débuts avec l'équipe championne du monde, au Monte Carlo.

Parlez-nous de votre rencontre avec la Xsara WRC…

François Duval : J'ai passé deux jours à son volant en décembre, à Roquesteron et au Col St Jean. A ce stade, déjà, je me suis senti à l'aise. La voiture est franche, saine. Elle ne pose pas de problèmes particuliers. Les essais suivants, en Suède, puis deux jours en janvier près de Roquesteron et au Col de Perty ont conforté ce sentiment. Après un millier de kilomètres parcourus, je peux dire que je me sens ‘'chez moi' dans la Citroën. J'ai reçu un accueil chaleureux, et je n'ai été qu'à moitié surpris par la rigueur et le professionnalisme de l'équipe. Stéphane, mon coéquipier, a roulé pour Citroën en 2000. Il m'avait prévenu ! La journée d'essais de Seb à Roquesteron s'intercalant entre les deux miennes, je suis resté pour le voir rouler et parler réglages avec lui. Il semble que nous soyons sur ce plan assez proches…

Quelle relation entretenez-vous avec l'épreuve monégasque ?

F. D. : Je ne sais si cela vient de ma pratique du quad ou des routes belges sur lesquelles j'ai débuté : j'aime les conditions difficiles, genre neige ou verglas, même abordées en pneus pour le sec. Du coup, j'aime le Monte Carlo. Il est fort dommage que nous n'allions plus du côté de Gap, où l'on était à peu près certain de rencontrer ces conditions. D'un autre côté, je me dis que pour ma première course au volant de la Citroën, si le rallye adopte une tendance asphalte, moins compliquée à gérer, cela peut me simplifier les choses et que du coup, ce n'est pas plus mal…

Compte tenu des questions précédentes, quel objectif vous fixez-vous pour ce Monte Carlo ? A quel niveau se situe votre barre de satisfaction personnelle ?

F.D. : Je vise une place sur le podium, et si je l'obtiens je serai content. Je sais aussi que sur la saison, la bonne moyenne est de terminer entre troisième et cinquième. Si je me situe dans cette fourchette, ce sera satisfaisant. Si je termine au-delà, à la régulière, j'avoue que je serai déçu…

0
0