Les déclarations de l'étape 1

Les déclarations de l'étape 1
Par Eurosport

Le 08/04/2005 à 10:29Mis à jour

Quelques impressions recueillies à l'issue de l'étape 1 du Rallye de Nouvelle-Zélande, vendredi. Au programme : Loeb, Duval, Fréquelin (Citroën), Grönholm, Märtin, Nicolas (Peugeot), Solberg (Subaru)...

François Duval (BEL/Citroën Xsara, 3e) : "La dernière spéciale du jour (ES8) était nouvelle pour tous et ma onzième position sur la route était ici un avantage. Je suis vraiment content d'être ce soir troisième d'un rallye demandant autant d'expérience que celui-ci, d'autant que je peux encore peaufiner le set-up de ma Xsara. Je sais que je suis proche de Marcus [Grönholm], mais cela ne va rien changer à ma tactique. Je vais garder le même rythme demain, sans me préoccuper de ses temps. Je le répète, marquer pour Citroën et pour moi les points d'une troisième place me comblerait..."

Marcus Grönholm (FIN/Peugeot 307, 2e) : "J'étais assez satisfait après la première boucle(ES1-ES4) sachant que l'on avait fait un choix de pneus un peu trop dur. Malheureusement nous avons été dans l'excès inverse pour la deuxième boucle avec un choix trop tendre. Nous n'avions plus de motricité, ce fut une journée difficile où nous nous sommes compliqués la vie nous-mêmes. Nous terminons l'étape à une vingtaine de secondes du leader, sans avoir le moindre problème sur notre voiture. J'apprécie toujours autant les spéciales ici et je pense pouvoir encore me battre pour la victoire. Vivement demain !"

Markko Märtin (EST/Peugeot 307, 7e) : "Depuis le rallye du Mexique et les derniers essais, j'ai un bien meilleur feeling avec la voiture. Satisfait après la première boucle, j'ai fait le même choix de pneus que Marcus pour la seconde, ça n'était pas le bon ! C'est le genre de rallye où vous ne devez faire aucune erreur pour avoir le bon rythme mais je n'en suis pas là ! Il y a encore un certain nombre de réglages que je souhaite apporter à la voiture et cela nous aidera à remonter au classement les deux prochains jours."

Jean Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur) : "Nous n'avons pas rencontré de problème sur nos voitures mais notre méconnaissance de la gamme de pneus Pirelli nous a conduit à faire la première boucle avec des pneus trop durs, que l'on a corrigé, comme souvent dans ces cas-là, par un choix trop tendre pour la deuxième boucle. Marcus a bien limité les écarts ; nous en sommes au tiers du rallye et 23 secondes ne sont pas insurmontables."

Petter Solberg (NOR/Subaru Impreza, 4e) : "Je suis très content de ce que j'ai fait. Nous avons pris un bon départ. Le matin, nous avons pris un risque avec des pneus plus tendres et nous avons été ravis. L'arpès-midi, nous étions partis pour le même plan. Seulement, cette fois, c'était une erreur. Nous aurions du en prendre un plus dur. Même si nous aurions pu faire mieux, je suis dans l'ensemble content. Nous n'avons eu absolument aucun problème avec la voiture. Elle est très bien, elle me donne beaucoup de confiance."

Chris Atkinson (AUS/Subaru Impreza, 5e) : "La position de départ a très bien marché pour nous. Après un départ prudent, j'ai de plus en plus confiance en l'auto. Je pense que nous pouvons continuer à cette vitesse, et continuer à apprendre. Nous ne courrons pas après les gars de devant."

0
0