Les déclarations de l'étape 2

Les déclarations de l'étape 2

Les déclarations de l'étape 2
Par Eurosport

Le 09/04/2005 à 11:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies à l'issue de l'étape 2 du Rallye de Nouvelle-Zélande, samedi. Au programme : Loeb, Elena (Citroën), Grönholm, Märtin, Nicolas (Peugeot), Solberg, Atkinson (Subaru)...

Sébastien Loeb (FRA/Citroën Xsara, leader après l'étape 2) : "Au premier tiers de la spéciale (ES11), je me suis ‘fait une grosse chaleur’. J’ai freiné trop tard pour un ‘droite’ en quatrième, je suis parti à l’extérieur, arrière dans le fossé. Pour ne pas perdre de temps, je n’ai pas voulu accompagner la voiture en tête-à-queue. J’ai gardé le pied à fond sur l’accélérateur en contre-braquant, mais le coup de raquette en sortie m’a expédié pour la même ‘figure’ dans le fossé d’en face. Après un retour dans le fossé gauche, j’ai enfin réussi à remettre la voiture en ligne…. Mais j’ai ensuite ‘calmé le jeu’ jusqu’à la fin de la spéciale (…) Sur le terrain nettoyé par le premier passage, la gomme dure, résistante et me permettant des appuis francs, a fait merveille (ES13 et ES14). Les temps partiels indiquant que j’accentuais mon avance sur mes rivaux, j’ai donné le maximum…"

Marcus Grönholm (FIN/Peugeot 307, 2e) : "Il est évident que nous n'allons pas gagner ce rallye et alors que je déteste terminer deuxième, c'est ce que l'on peut espérer de mieux demain. Tout s'est bien passé aujourd'hui, le problème est simplement que Sébastien est plus rapide que nous et on ne peut rien y faire. J'ai essayé de nouveaux pneus dans la seconde boucle qui se sont avérés les meilleurs de tous ceux que l'on a utilisé jusque-là. Maintenant il faut terminer et devant Petter [Solberg] ! Ca ne sera pas facile, il a été très rapide et je vais devoir attaquer. Mais j'aime ça !"

Daniel Elena (MC/Citroën Xsara, co-pilote de Sébastien Loeb) , après les ES13 et 14 : "C'était vraiment la grosse attaque, mais attention : propre, sans une faute !"

Markko Märtin (EST/Peugeot 307, 7e) : "Cette deuxième étape fut loin d'être une journée parfaite bien que nous n'ayons eu aucun problème sur la voiture. Nous avons encore beaucoup appris mais je ne suis pas encore en confiance totale avec la voiture. J'ai pensé à un certain nombre de choses que je voudrais changer dans le futur. Je me suis aussi familiarisé avec la gamme de pneus Pirelli, nous avons essayé beaucoup de choses. Les conditions de ce rallye ont été assez difficiles, certainement pas les plus aisées pour expérimenter de nouveaux réglages. Demain, je continuerai à mon rythme, il n'y a pas de raison de prendre des risques pour terminer cinquième."

Jean Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur) : "Sur ce rallye, les pneus font la différence. Nous avons réussi à trouver dans la gamme Pirelli le type de pneus qui convient le mieux sur ce terrain, ce qui a permis à Marcus de prendre un léger avantage sur Solberg. Sébastien Loeb et son choix de pneus semblent intouchables. Marcus a fait une journée extraordinaire mais ici, il ne pourra pas gagner à la régulière."

Petter Solberg (NOR/Subaru Impreza, 3e) : "Presque la même chose que vendredi : nous avons été plus rapides lors du premier passage et avons lutté lors du second. Il semble que les autres aient un avantage dans les spéciales répétées. Ils ont un un pneu différent et ça marche bien. J'essaie de changer mon style de pilotage pour ralentir l'usure, mais c'est difficile de faire quelque chose. Ce sera intéressant demain. On va bien se battre avec Marcus [Grönhlom]."

Chris Atkinson (AUS/Subaru Impreza, 8e) : "Comme Petter, nous avons eu quelques problèmes d'usure pneumatique dans les dernières spéciales, mais dans l'ensemble les changements de set-up sont allés dans la bonne direction."

0
0