Les déclarations de l'étape 2

Les déclarations de l'étape 2

Les déclarations de l'étape 2
Par Eurosport

Le 04/06/2005 à 15:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies lors de l'étape 2 du Rallye de Turquie, samedi. Au programme : Loeb, Sainz, Fréquelin (Citroën), Grönholm, Märtin, Nicolas (Peugeot), Gardemeister (Ford)...

Sébastien Loeb (Citroën Xsara) : "Aujourd'hui, nous avions à gérer notre avance. Avec des conditions météo changeantes, cet exercice est toujours un peu plus délicat. Je crois que nous nous en sommes correctement tirés."

Marcus Grönholm (Peugeot 307) : "C"est bien de se battre pour la deuxième place mais j"aurais préféré que ce soit pour la première ! Sébastien est sur son nuage et nous, nous ne pouvons que faire de notre mieux et espérer qu"il ait un problème ! Nous n"avons eu aucun souci mais je ne suis pas sûr que nous ayons toujours fait le meilleur choix de pneus. Quelquefois ils me semblent trop durs. Demain, ça va être encore une belle bataille avec Petter. Je vais attaquer mais je ne prendrai aucun risque qui pourrait compromettre nos chances de marquer des points."

Markko Märtin (Peugeot 307) : "Ce fut une lutte intéressante avec Toni Gardemeister puis il a eu un problème dans la dernière boucle de spéciales qui nous a ôté toute pression. Nous avons été chanceux quand la pluie s'est mise à tomber sur la liaison et par chance pas dans les spéciales. Aujourd'hui nous avons apporté quelques réglages sur les freins qui ont bien fonctionné. C'est clair qu'on ne peut pas faire grand chose pour gagner encore une place ; il faut donc rester concentré et essayer de maintenir notre position jusqu'à l'arrivée."

Jean-Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur) : "La journée correspond exactement à ce à quoi nous nous attendions : Loeb intouchable et derrière une belle bagarre entre Marcus et Petter. Le pilote Subaru a ce soir un léger avantage de 7 secondes que Marcus est très capable de refaire demain sur les 50 km de spéciales. Il va donc devoir rouler vite mais raisonnablement, sortie de route interdite car nous avons besoin de marquer des points."

0
0