Sur la route du Rallye du Mexique

Sur la route du Rallye du Mexique
Par Eurosport

Le 11/03/2005 à 14:00Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye du Mexique, la 3e manche du Mondial WRC disputée de vendredi à dimanche, autour de León. Pêle-mêle : les nouveautés, les avis de Gardemesiter (Ford), Duval et Loeb (Citroën), les enjeux pour les mécaniques et

ILS ONT DIT

Toni Gardemeister (Ford, leader du championnat) : "Nous pourrions perdre du temps en partant devant nos rivaux mais comme je ne suis jamais allé au Mexique auparavant, je ne sais pas vraiment à quoi ressembleront les spéciales. Mais si on m'avait demandé de choisir entre partir plus loin ou mener le championnat et partir premier, j'aurais accepté cette situation avec plaisir."

François Duval (Citroën) : "Le parcours mexicain se rapproche assez de celui du Rallye d'Argentine. Une route pas très 'lisible', des passages sablonneux, des spéciales étroites par endroits. Pour ce qui concerne la course, il est clair que nous devons être à l'arrivée, et bien placés."

Sébastien Loeb (Citroën) : "Globalement, le rallye est 'sympa', les routes sont assez rapides et pas trop cassantes. J'aime bien. La chose qui surprend le plus au début, c'est la perte de puissance, inévitable vu l'altitude. On la ressent énormément, d'autant plus d'ailleurs qu'on a tendance à se focaliser dessus... et puis on s'adapte, on s'habitue et on n'y fait plus attention."

L'EPREUVE EN BREF

Plaque tournante : León, à 350 km de Mexico, au Nord ouest - Décalage horaire : 09h00 locales=16h00 en France - Surfaces : terre rapide - Totale des spéciales (14) : 355.97 km (394.43 en 2004) - Parc d'assistance au Poliforum Expo Center de León, le seul entièrement couvert du championnat.

ETAPE 1 León/León (146.8 km), vendredi (16h07-23h17) : 6 ES en 2 séquences.

ETAPE 2 León/León (146.5 km), samedi (06h43-00h24) : 6 ES en 2 séquences.

ETAPE 3 León/León (62.6 km), dimanche (16h17-17h45) : 2 ES.

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES

Le profil de cette première épreuve "terre" 2005 est à comparer à celui de l'Argentine et est un bon résumé des difficultés recontrées tout au long de la saison. Le parcours, tracé sur des routes de terre dure dans une région montagneuse autour de Léon, à 400 km au nord de la capitale Mexico, est composé à 70% de spéciales rapides. Dommage qu'il soit si étriqué : 8 des 14 spéciales sont enfermées dans un rectangle 35x45 km.

L'altitude moyenne très élevée (2300 m), qui entraîne par la baisse de pression atmosphérique une perte de puissance d'environ 23%, a obligé les motoristes à adpater leurs propulseurs pour renforcer la fiabilité.

PNEUMATIQUES

Les équipes ont communiqué le 26 janvier les code-barres de 60 pneus par pilote (deux dessins de bande de roulement autorisés). Pendant le rallye, les pilotes peuvent utiliser 40 des 60 pneus de leur quotas.

NOUVEAU



NOMINES POUR MARQUER DES POINTS CONSTRUCTEURS

0
0