EFE

Etape 1 : le film

Etape 1 : le film
Par Eurosport

Le 25/03/2006 à 08:00Mis à jour

Les Ford de Gronhölm et Hirvonen en difficultés dans l'ES5, les Citroën de Loeb, Sordo et Pons forment le top 3 du Rallye de Catalogne.

Départ - PortAventura : 06h45

ES1 Querol 1 (25,43 km) : GRÖNHOLM PIED AU PLANCHER

Le champion du monde 2000 et 2002 s'exécute et signe le scratch, en 13 min 36.7 sec. Si Grönholm a adoré, Loeb confie ne pas avoir eu un bon feeling au volant. "Je n'étais pas l'aise" , résume-t-il. En cause : une pédale de frein inconstante. "Un défaut de matière dans les plaquettes", suppose le pilote de la Xsara N.1.

"J'ai un problème de freins sur toute la spéciale" , peste Petter Solberg (Subaru Impreza), 7e à 18.6 sec, juste derrière Stéphane Sarrazin, deuxième nommé par l'équipe de Banbury.

Mikko Hirvonen (Ford Focus), 3e, devance les locaux Daniel Sordo (Citröen Xsara) et Xevi Pons (Citröen Xsara), 4e et 5e à 15.9 sec et 17.3 sec.

ES2 El Montmell 1 (24,14 km) : GRONHOLM INSISTE

Des Températures toujours clémentes, avec presque 21°C dans l'air et au sol.

Pointé en tête à un intermédiaire, Sordo monte sur le podium de la spéciale, à 3.0 sec de Grönholm.

Des soucis décidément un peu partout : Hirvonen (Ford BP) trouve ses pneus trop tendres, Wilson (Ford Stobart) juge ses notes imprécises, Panizzi (Skoda) n'aime pas les secousses de sa Fabia et Duval (Skoda Fabia) est en délicatesse avec ses freins...

Assistance A - PortAventura (30 minutes) : 10h43

ES3 Querol 2 (25,43 km) : LA COURSE ENDEUILLEE

Ce que l'on redoutait est arrivé : l'Allemand Jörg Bastuck, 35 ans, co-pilote de son compatriote Aaron Burkart (Citroën C2) en Junior WRC, n'a pas survécu à ses blessures et est décédé. Le drame s'est noué dans l'ES2, lors de laquelle l'équipage Burkart / Bastuck est sorti de la route. La Ford de Clark et Martin a quitté la route au même endroit, renversant le copilote allemand. Bastuck se trouvait sur le bas-côté au moment où Clark a perdu le contrôle de sa Ford, renversant le navigateur germanique.

La course continue, et Grönholm va encore plus vite que dans le 1er passage (ES1) et Loeb s'accroche à 3.8 sec. Tandis que la Ford de Grönholm manque de stabilité, l'Alsacien avoue attaquer avec attentisme.

Le premier passage matinal a charié de la terre et des cailloux, et les mêmes mots reviennent dans le vocable de Sordo (Citröen), 3e temps à 5.5 sec, Hirvonen (Ford), Solberg, Sarrazin et Atkinson (Subaru) : "sale" et "glissant"

ES4 El Montmell 2 (24,14 km) : LOEB CONTRE-ATTAQUE

Loeb déboulonne Grönholm de la 1ère place, mais pas encore du classement général. Le double champion en titre plie l'affaire en 12 min 31.8 sec, soit 1.8 sec de moins que le Finlandais. 9.3 sec entre les deux spécialistes.

Assistance B - PortAventura (30 minutes) : 15h06

Loeb : "Le bon point, c"est que les problèmes de freins qui m"ont ralenti au premier tour sont résolus. En ce qui concerne les pneus, je crois que la différence de choix n"a pas eu de conséquences. Marcus a terminé avec des pneus encore très &lsquobeaux" et pour ma part, j"estimais presque être chaussé trop dur. Compte tenu du faible écart qui me sépare de Dani [Sordo] et Xevi [Pons] qui ont moins l"habitude de la Xsara que moi, et compte tenu du fait que mes réglages sont légèrement différents des leurs, je vais revoir cela. Il y a peut-être un truc à faire de ce côté..."

Sordo : "L"équipe a superbement travaillé et m"a préparé une Xsara vraiment impeccable. Le souvirage que j"avais signalé a été gommé presque complètement. Je prends beaucoup de plaisir, d"autant que les temps sont plutôt bons."

Marti, co-pilote de Sordo : "Dani est relax au volant. Nous prenons ce qu"il est normal de risques, mais pas une fois jusqu"ici nous ne nous sommes dit : &lsquoouille, ouille'... Nos notes sont très bonnes, le fait que le rallye ait eu lieu il y a cinq mois seulement nous aide sans doute. Par rapport aux notes de la C2 Super 1600, nous avons fait peu de modifications. Seulement indiqué quelques changements de trajectoires et des passages dans les cordes des virages. Car contrairement à l"an dernier, nous disposons des pneus avec mousse anti-crevaison..."

Pons : "J"ai seulement noté un souvirage assez prononcé dans la descente finale de la dernière spéciale [ES4] (pneus un cran plus tendre que ceux de ses équipiers). Pour le reste, tout va très bien, le feeling est excellent et l"auto fonctionne à merveille."

ES5 Colldejou (26,51 km) : TRIPLE CHEVRON

Premier tournant du rallye : alors que Loeb réalise le scracth en 15 min 42.1 sec, Grönholm lâche 1 min 25.9 sec et chute au 5e rang, à 1 min 16.6 sec. Des soucis électriques se sont ajoutés à ses problèmes de turbo.

Petite catastrophe encore chez Ford BP : privé de turbo, Hirvonen a traîné sa misère pour finir à 3 min 05.7 sec. Il va voir du côté du 12e rang au général, à 3 min 23.9 sec.

Voilà qui propulse Sordo, 2e temps à 7.3 sec, et Pons 3e à 13 sec, juste derrière Loeb. 1-2-3, les Citroen sont à la parade.

Citroën avait raté de peu le triplé l'an passé en Catalogne (1-Loeb, 2-Duval, 4-Pons). De la revanche dans l'air ?

ES6 Riudecanyes (11,60 km) :

Les Xsara de Loeb (sratch en 7 min 45.3 sec) et Sordo déroulent, et seul Solberg (Subaru) vient casser le triplé Citroën, en sortant Pons du podium de la spéciale.

Beau fixe au général, où Loeb comptent 27.3 sec de sécurité sur Sordo et 1 min 01.5 sec sur Pons. Rappelons que si Loeb et Pons roulent en version 2006, Sordo a l'avantage du différentiel électronique 2005.

Les Ford de Grönholm et Hirvonen toujours en déficit de turbo compression. Heureusement, cette épreuve était courte car le supplice aurait pu tourner au cauchemar. Grönholm recule encore de 1 min 17.0 sec, Hirvonen de 1 min 44.6 sec.

Assistance C (Flexi service - 45 minutes) : 18h19

Entrée au parc fermé (PortAventura) avant 21h00

From Official Website

0
0