From Official Website

Etape 2 : le film

Etape 2 : le film
Par Eurosport

Le 25/03/2006 à 16:00Mis à jour

Xevi Pons est sorti de la route samedi, laissant Sébastien Loeb et Dani Sordo aux avant-postes en Catalogne.

ETAPE 2 : PortAventura / PortAventura - 6 spéciales (111,36 km)

Départ PortAventura : 07h00

Assistance D (10 minutes) : 07h00

ES7 Duesaigües 1 (11,50 km) : TRIPLE COURONNE

Un fauteuil pour trois : Grönholm (Ford BP), Hirvonen (Ford BP) et Duval (Skoda First) signent le même chrono scracth : 7 min 47.8 sec !

Loeb (Citroën) a lâché un peu de lest : le leader est 6e, à 6.3 sec. "Il y avait beaucoup de pierres. Ça ne valait pas la peine de prendre trop de risques car n'importe quelle pierre pouvait endommager la voiture ", a expliqué le Français.

Superbe 5e temps d'Alexandre Bengué (Peugeot 307), à 5.1 sec. Le Français pointe à présent à la 4e place au général, à 1 min 31.4 sec. Il a fait glisser Solberg (Subaru) 4.5 sec derrière lui.

Panizzi (Skoda), 8e à 8.7 sec : "La spéciale était géniale mais je n'étais pas en forme."

10e temps seulement, Sordo a trouvé la spéciale "difficile" et son chrono "pas très bon".

Sarrazin (Subaru), 11e temps : "Je ne suis pas à l'aise avec la voiture et c'était très facile de commettre des fautes."

ES8 Vilaplana 1 (28,33 km) : LES FORD FONCENT

Les officiels Ford appuient sur le champignon : Grönholm et Hirvonen sont 1 et 2. Grönholm monte au 7e rang, entre les Subaru de Solberg et Sarrazin.

Sordo 3e à 6.1 sec et Loeb pas au mieux, 6e à 13.0 sec. 25.1 sec entre les duettistes de Kronos au général.

Loeb (Citroën) : "La spéciale était géniale. Mais je ne comprends pourquoi des pilotes passent sur le côté au lieu de rester au milieu de la route. Tous ce qu'ils font, c'est rapporter de la poussière sur la trajectoire. Dans ces conditions, je ne prends aucun risques."

7e à 15.4 sec, Bengué trouve que ses pneus se dégradent vite, à cause d'une surchauffe.

Solberg paie encore de 36.4 sec son mauvais choix de pneus. Verdict : "Trop tendres!" Le Norvégien voit Kopecky lui ravir la 5e place au général.

Dans le cockpit de Sarrazin, on est tout aussi démuni : "Je ne sens pas la voiture. Elle glisse trop."

16e, Wilson (Ford Stobart) avoue une faute. Tarif : "10 à 15 secondes."

ES9 Margalef / La Palma d'Ebre 1 (15,85 km) : DUEL A DISTANCE

Loeb hausse le ton : scratch en 9 min 35.2 sec. L'écart est serré avec Grönholm, battu de 0.9 sec. Bengué étonne encore, 3e à 9.0 sec.

Au général, Loeb porte son avance à 38.2 sec sur Sordo. La bagarre pour la 3e place finale est passionnante : Pons, à 1 min 13.3 sec, l'occupe pour l'instant. Mais Bengué, gêné par sa direction, est à 29.5 sec de l'Espagnol, Kopecky à 37.5 sec et Grönholm à 1 min 01.9 sec.

Regroupement (15 minutes) : 11h44
Assistance E (30 minutes) : 11h59

Gronholm (Ford) : "4e, c'est mon objectif. Nous avons fait de bons chronos ce matin et nous sommes plus rapides que Loeb. La marge qui nous reste me rend confiant de pouvoir battre Loeb en Corse, lors de la prochaine manche. La Focus est facile à piloter et si elle n'est pas la plus spectaculaire, les chronos sont excellents."

ES10 Duesaigües 2 (11,50 km) : CRASH DE PONS, SCRATCH DE SORDO

Accident de Xevi Pons, 2e pilote nommé par Citroën Kronos Racing. Abandon.

Alexandre Bengué (FRA/Peugeot 307) 3e, à 1 min 41.5 sec, derrière les Xsara de Loeb et Sordo. Mais Grönholm n'est plus très loin.

Premier chrono en Mondial WRC de Sordo. Le début d'un longue série pour le champion du monde Junior 2005, appelé à un brillant avenir. Il devrait être le co-équipier de Sébastien Loeb chez Citroën Sport en 2007, au volant d'une C4 officielle préparée et suivie par l'usine, qui effectuera son grand retour dans le paddock.

ES11 Vilaplana 2 (28,33 km) : ON N'ARRETE PLUS GRONHOLM

Grönholm fond sur la 3e place de Bengué. Le meilleur temps, 16 min 44.7 sec, le rapproche à 15.3 sec du Français...

Un inconvénient qui mène à un handicap pour Loeb (Citroen) : "Je n'ai pas aimé cette et Sordo met beaucoup de pression. Du coup, je ne sais pas si je dois prendre des risques ou ralentir."

Solberg (Subaru) a surconduit : "J'ai fait trop d'erreurs" , avoue Hollywood.

Coursé par Gronholm, Bengué (Peugeot) a lui découvert le pot aux roses : "Ma direction était endommagée. Je viens de m'en apercevoir !" Et le grand Marcus d'accentuer la pression : "je crois pouvoir finir sur le podium."

ES12 Margalef / La Palma d'Ebre 2 (15,85 km) : LA PRESSION TRANSCENDE

Loeb (Citroën) doit en remettre un coup. La raison de son scratch ? "J'ai augmenté l'allure car Sordo met une grosse pression" , explique le Français, sur le chemin de sa 22e victoire en Mondial. L'Espagnol, qui pilote une Xsara "électronique" et qui n'a pas la pression du pilote nommé, se tient à 4.9 sec...

Les Kronos boys vont vite, mais Grönholm (Ford) trouve le moyen de s'intercaler. Voilà le Nordique à 4.1 sec de Bengué (Peugeot), qui aura bien du mal à tenir sa 3e place dimanche.

Pour les trois Subaru officielles, il était temps que la journée se termine. Les Pirelli étaient trop tendres ce matin, et ne convenaient toujours pas dans le deuxième passage. "J'ai tout essayé, je ne peux rien faire", s'est plaint Solberg. "J'ai terminé avec des pneus à la corde" , a ajouté Sarrazin. Le progrès était visiblement le retour en arrière. "J'ai pris des pneus de 2005 et ils sont mieux que ceux de cette année" , a lancé Atkinson. En Catalogne, l'Australien n'a pas la charge des marquer des points Constructeurs et peux se permettre des options décalées.

Assistance F (flexi-service - 45 minutes) : 17h18

Entrée au parc fermé avant 20h00

0
0