Finlande: Le film de la 1e étape

Finlande: Le film de la 1e étape

Finlande: Le film de la 1e étape
Par Eurosport

Le 08/08/2003 à 17:45Mis à jour

Marcus Grönholm (Peugeot) avait raison, ce Rallye de Finlande est parti pour être un des plus disputés de l'histoire. Markko Märtin (Ford) a repris les commandes de l'épreuve, mais Grönholm n'est qu'à 2 secondes 6 de l'Estonien. Derrière, les écarts comme

_______________________________________________________________

ES1: Märtin ouvre en beauté

ES1: Les résultats

______________________________________________________________

ES2: Rovanpera déjà hors du coup

On ne peut gagner un rallye le vendredi matin... mais on peut le perdre. Harri Rövanperä est là pour en témoigner. Victime d'un bris de suspension après avoir heurté une pierre en début de spéciale, le Finlandais est contraint de s'arrêter un long moment. Et si le pilote Peugeot parvient tant bien que mal à boucler les 22 kilomètres du secteur de Jukojarvi, c'est avec plus de 20 minutes de retard qu'il coupe la ligne. Autant dire que son week-end à Jyvaskyla (prononcez Iouvaskoulé) est déjà fichu. Marcus Grönholm et Markko Märtin entament un duel au couteau, les deux hommes signant le scratch ex aequo ! Blessé à l'épaule, Didier Auriol (Skoda) est quant à lui dans l'impossibilité de prendre le départ.

ES2: Les résultats

_______________________________________________________________

ES3: Märtin s'affirme

ES3: Les résultats

_______________________________________________________________

ES4: La réplique de Grönholm

Marcus Grönholm avait annoncé jeudi que ce Rallye de Finlande serait sans doute l'un des plus disputés de l'histoire. Le double champion du monde a pour l'instant vu juste. Vainqueur de l'ES 4 devant Burns, McRae et Märtin, il revient à une toute petite seconde de ce dernier au général. Derrière ce duo de choc, les écarts commencent cependant à se creuser. Richard Burns (Peugeot) est à 16 secondes de l'Estonien, talonné par la Citroen de Colin McRae et la Subaru de Petter Solberg. Si Martin reste le patron, les Finlandais sont tout de même bien présents puisqu'ils sont quatre dans les dix premiers. On trouve également un Norvégien et un Suédois. La patte scandinave est immuable à Jyvaskyla.

ES4: Les résultats

________________________________________________________________

ES5: Marcus prend la main

ES5: Les résultats

________________________________________________________________

ES6: La pluie arrive

ES6: Les résultats

_______________________________________________________________

ES7: Burns, première

Märtin et Grönholm s'étaient partagés tous les scratches depuis le début de l'épreuve. Richard Burns prouve qu'il est toujours présent dans la course à la victoire, en se montrant le plus rapide à Ruuhimaki. Le Britannique devance les deux hommes forts de cette première étape, Marcus Grönholm et Markko Märtin. Au général, Burns revient à 16 secondes de Grönholm et à 14 de Märtin. Sébastien Loeb continue de rapprocher tout doucement sa Xsara des sommets. Le Français, dont l'objectif est d'engranger quelques points ce week-end, se hisse au spetième rang, à tout de même plus d'une minute du leader.

ES7: Les résultats

_______________________________________________________________

ES8: Un trio au-dessus du lot

ES8: Les résultats

________________________________________________________________

ES9: A couteaux tirés

Le chassé-croisé se poursuit entre Marrko Märtin et Marcus Grönholm. L'Estonien signe son cinquième scratch en neuf spéciales et le voilà à nouveau aux commandes du rallye. Grönholm suit à deux secondes. Le pilote Ford devrait en toute logique virer en tête, car la Super Spéciale de deux kilomètres ne devrait pas permettre de créer des écarts conséquents. Si les deux leaders se tiennent toujours de près, Burns lâche en revanche du lest. Le Britannique perd huit secondes sur le deuxième passage à Kruununpera.

ES9: Les résultats

________________________________________________________________

ES10 : Gronholm pour un dixième

Une fois 2e, une fois 1er... Marcus Gronholm a donc fait mieux sur les 2,06 km de Killeri que lors de l'ES1. Un succès d'un dixième sur l'Estonien Markko Märtin qui permet à peine au Finnois de grignoter de son passif au classement. Il entamera la journée de samedi avec 2 secondes 6 de retard sur son rival de chez Ford, qui reste leader.
ES10 : les résultats

0
0