From Official Website

Etape 1 : le film

Etape 1 : le film
Par Eurosport

Le 18/08/2006 à 13:00Mis à jour

Dans des conditions parfois difficiles, Marcus Grönholm (Ford) et Sébastien Loeb (Citroën) se sont partagés les scratches de jeudi soir à vendredi soir, en Finlande.

Etape 1 : Jyväskylä / Jyväskylä - 9 ES (146.49 km)

ES1 Killeri 1 (2.06 km) : LOEB EN ALERTE

Jeudi soir, Sebastien Loeb (Citroën Xsara) prend déjà un malin plaisir à titiller Marcus Grönholm (Ford Focus) sur son terrain en dominant la super spéciale d'ouverture de cette 56e édition. En fait, tous les protagonistes sont déjà là car les deux autres outsiders déclarés font tampon entre les deux seuls vainqueurs de rallyes en 2006 : Petter Solberg (Subaru Impreza) et Mikko Hirvonen (Ford Focus).

Assistance A - Paviljonki (10 minutes) : 07h00

ES2 Lankamaa (24.98 km) : GRÖNHOLM AU TAQUET

C'est parti pour une 1ère boucle. Du déjà-vu en 2005, à part cette pluie qui change considérablement ce décor qui défile en 5e et 6e vitesse, à plus de 120 km/h de moyenne. Grönholm (Ford) surfe sur les flaques et coulées d'eau : scratch en 11 min 57.9 sec. Hirvonen (Ford) est à 8.5 sec, Solberg (Subaru) à 9.7 sec et Loeb (Citroën), qui ouvre la route, à 13.1 sec.

Deux Ford devant au général : celle de Grönholm précède celle de Hirvonen de 8.0 sec.

Le grand perdant de cette portion est Matthew Wilson (Ford Stobart VK), stoppé 3 min 40 sec à cause d'une crevaison.

ES3 Laukaa (11.82 km) : LES FORD À L'AISE

Les Focus de Ford BP en rajoutent une couche, avec toujours MG en chef de file, suivi par Hirvonen à 0.1 sec. Loeb serre un peu plus le jeu, 3e à 3.6 sec.

ES4 Ruuhimaki (7.57 km) : LE DUEL S'INSTALLE

La 1ère spéciale typique des "1000 lacs", avec des bosses. Mais pas de rebondissements : Grönholm règle encore l'affaire. Mais cette fois, Loeb est vraiment tout près, le plus près du spécialiste finlandais, à 0.9 sec exactement. Mais il va falloir s'activer : le débours cumulé est de 16.6 sec.

Loeb : "Honnêtement, il est difficile d'évaluer ce que je perds en ouvrant la route. Ce qui semble sûr, c'est que Marcus est actuellement le plus vite. Nous avons progressivement augmenté le rythme."

Xsara froissée et 24.8 sec perdues, Dani Sordo (Kronos), s'explique : "L'essuie-glace fonctionnait par intermittence, ce qui gênait ma vision et me déconcentrait. Environ deux kilomètres après le départ, j'ai freiné un peu tard pour une intersection à gauche, j'ai glissé plus qu"il ne fallait et j'ai heurté une pierre à hauteur de la portière de Marc [Marti]. Moteur calé, j'ai perdu du temps à repartir. Et ensuite, l'essuie-glace a cessé de fonctionner complètement tandis que la pluie redoublait. Nous avons donc perdu du temps jusqu'à l'arrivée..."

Assistance B - Paviljonki (30 minutes) : 10h58

ES5 Vellipohja 1 (36.39 km) : LOEB SE REBIFFE

Un scratch et une 2e place au général témoins de la montée en puissance de Loeb. "Je n'ai pas changé grand-chose pour cette deuxième boucle, mais la cadence est meilleure. Il y a moins de boue, d'une part et je me 'rôde' au terrain, ce qui n'est pas évident lorsque l'on sort d'un rallye asphalte", explique le co-recordman des victoires en WRC.

Au général, les 2.5 sec reprises à Grönholm le ramènent à 14.1 sec.

Xevi Pons (Citroën Xsara), 3e larron de Kronos, est parti en tête à queue au début du secteur : une quinzaine de secondes envolées.

ES6 Mökkiperä 1 (12.61 km) : LOEB CONTROLE

Loeb jugule encore Grönholm, pour 1.1 sec. Henning Solberg (Peugeot 307 WRC) connaît aussi le coin : il est 3e, à 4.1 sec.

Assistance C - Paviljonki (30 minutes) : 14h26

ES7 Vellipohja 2 (36.39 km) : CONTRE-ATTAQUE

2e passage -pluvieux et glissant à l'extrême- dans Vellipohja, et Grönholm (Ford) hausse le ton en laissant Loeb (Citroën) à 4.2 sec. L'écart remonte entre les deux hommes : 17.2 sec. Mais le Français n'a rien à craindre dans l'immédiat de Hirvonen (Ford), qui a décroché de 7.4 sec. Le retard du co-équipier de MG s'arrête sur la demi-minute.

Loeb : "Le passage des cent concurrents (1ère boucle) avait creusé de profondes ornières. Elles étaient remplies d'eau, que nous chassions pour nos poursuivants."

On note l'entrée dans le top 5 de Henning Solberg (Peugeot 307), au détriment de Chris Atkinson (Subaru Impreza).

ES8 Mökkiperä 2 (12.61 km) : PARTIE DE GLISSE

Grönholm et Loeb s'échangent le premier rôle pour le scratch dans des conditions infernales. Au tour de l'Alsacien, qui en 6 min 20.1 sec de rush trouve les arguments pour subtiliser 5.9 sec au Scandinave.

Loeb : "Ces deux spéciales (ES7 et ES8) étaient incroyables. C'était très boueux. Venu d'un rallye asphalte, c'est très dur."

Grönholm : "C'est si glissant, si glissant, c'est incroyable. Maintenant, nous n'avons passé que trop de temps dans cette boue."

Hirvonen décroche de 17.5 sec supplémentaires. "Le moteur a calé au départ et nous avons perdu 5 secondes. Ce n'était rien d'autre que glissant. C'était bien jusqu'à cette spéciale" , confie le 3e au général, à 42.2 sec.

Sordo : "C'est très glissant. Je ne pilote pas bien ici avec toute cette eau."

ES9 Killeri 2 (2.06 km) : GRIGNOTTAGE

Une super spéciale pour régaler le public et apporter des micros corrections au classement. Grönholm l'emporte et reprend 0.1 sec à Loeb. 12.0 sec séparent les deux doubles champions du monde au soir de cette journée.

Assistance D - Paviljonki (45 minutes) : 19h27

Arrivée - Paviljonki : 20h12

Top 5 au général à l'issue l'étape 1 : 1-Grönholm (FIN/Ford Focus) en 1h 12 min 59.6 sec, 2-Loeb (FRA/Citroën Xsara) +12.0 sec, 3-Hirvonen (FIN/Ford Focus) +43.5 sec, 4-P. Solberg (NOR/Subaru Impreza) +52.9 sec, 5-H. Solberg (NOR/Peugeot 307) +1 min 47.2 sec

0
0